publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Algodystrophie : du genou

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. mars 2016)

L'algodystrophie touchant le genou n'est pas la localisation la plus fréquente de cette maladie. Nommée aussi Syndrome douloureux régional complexe, l'algodystrophie peut survenir suite à une opération (comme une arthroscopie, une intervention sur un ménisque ou un ligament croisé...) ou suite à un traumatisme. D'autres fois, l'algodystrophie du genou survient de façon spontanée, favorisée par une maladie, comme un diabète, des problèmes cardiaques...

Les manifestations sont : le genou devient douloureux, rouge, la peau est chaude et parfois avec de la sueur... La douleur est le plus souvent continue, mais s'exacerbe souvent en mobilisant l'articulation. Au début, le médecin peut penser à juste titre à une arthrite (inflammatoire ou infectieuse). Les raisons d'une douleur au genou peuvent être très nombreuses, expliquant qu'il n'est pas toujours facile pour le médecin d'établir rapidement le diagnostic d'algodystrophie.

Dans certaines formes d'algodystrophie du genou, l'articulation peut parfois se remplir de liquide. L'articulation se trouve moins sollicitée. Il peut s'ensuivre une amyotrophie du muscle quadriceps sur le dessus de la cuisse.

L'analyse de sang est normale, ne montre pas de syndrome inflammatoire. Des radiographies montrent des anomalies de la trame osseuse, avec de minuscules orifices visibles au niveau osseux, une déminéralisation. Une scintigraphie peut être aussi demandée. Parfois une IRM.

Le mieux est de pouvoir faire le diagnostic d'algodystrophie du genou de façon précoce pour commencer la prise en charge qui débute par des médicaments antalgiques prescrit par le médecin. Ceux-ci permettront de mettre en route une rééducation fonctionelle avec des exercices de kinésithérapie pour garder au maximum une bonne souplesse articulaire avec de bonnes amplitudes, et pour éviter des phénomènes de rétractions articulaires.

Malgré ces traitements, le patient reste tout de même assez géné. La prise en charge permet d'éviter que les choses ne s'aggravent trop. Et la plupart du temps, tout rentre dans l'ordre au bout de quelques mois.


publicité