publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Algodystrophie : de la main

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. mars 2016)

La main est une localisation fréquente de l'algodystrophie, ou du Syndrome douloureux régional complexe. Quelque temps après un traumatisme (comme une fracture du poignet, parfois traitée par une opération chirurgicale... ou pas), le patient est gêné par des manifestations qui apparaissent de façon progressive : la main tend à être plus gonflée, enflée, chaude ou au contraire froide, d'aspect rougeâtre... Ces symptômes sont d'autant plus nets que la main opposée ne présente pas ces problèmes.

Le patient se plaint aussi de douleurs et d'une sudation plus importante au niveau de la main. Il a beaucoup de mal à l'utiliser. Cette douleur est lancinante, existant au repos, et tend à s'accentuer quand le patient mobilise sa main et ses doigts. Parmi les complications : il arrive que ces symptômes surviennent sur d'autres régions du corps (os et articulations).

Puis généralement, au bout de quelques semaines à quelques mois, ces signes tendent à s'apaiser. Par la suite, tout rentre dans l'ordre.

Il arrive cependant que des séquelles persistent durant plusieurs mois, avec une main qui présente des troubles trophiques, la peau a un aspect un cireux, est froide et les doigts sont comme ankylosés, restant volontiers en position semi-fléchie. La personne se sert difficilement de sa main et de son poignet.

Le médecin peut prescrire des examens : une radiographie, une scintigraphie.

A noter qu'une algodystrophie de la main peut aussi survenir après une opération du canal carpien.

Les traitements (lire plus loin) d'une algodystrophie de la main commencent par des médicaments contre la douleur, mais aussi des massages et exercices de rééducation fonctionnelle.

A noter : ce que l'on appelait encore il y a quelques années un syndrome épaule-main correspond en fait à une algodystrophie du membre supérieur avec une atteinte de l'épaule (enraidissement), puis de la main.


publicité