publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allergie au chat : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

En cas d'allergie au chat, il est recommandé de consulter un médecin spécialiste allergologue qui pourra effectuer des tests spécifiques pour confirmer le diagnostic, et vous proposer des solutions.

La première est d'éviter tout contact avec l'allergène... Et donc d'éviter tout contact avec les chats.

A côté de cela, d'autres solutions peuvent être envisagées, et en particulier des traitements médicamenteux :

> Les médicaments
- Les traitements antihistaminiques sont utilisés contre les rhinites, les conjonctivites et l'urticaire.
- Des corticoïdes peuvent être prescrits en cas d'allergie sévère, d'asthme et de réaction inflammatoire.
- Des solutions homéopathiques peuvent également être proposées aux personnes allergiques.

> La désensibilisation
Deux types de désensibilisation sont possibles en cas d'allergie au chat : la voie sublinguale et les injections.
- La voie sublinguale : quelques gouttes de l'allergène sont déposées sous la langue du patient. Cette méthode de désensibilisation comporte moins de risque et d'effets secondaires que la désensibilisation par injections, car la voie d'administration est moins génératrice d'effets systémiques. Cependant, cette méthode est aussi moins efficace, car on limite la dose d'allergène administré.

- Par voie injectable : l'allergène est injecté à doses croissantes par voie cutanée. L'allergène du chat est un allergène très fort, il existe donc des risques lors de la désensibilisation par cette méthode. Les patients peuvent être victimes de réactions très sévères, et bien que le risque soit faible, un choc anaphylactique peut se produire durant le traitement qui doit être effectué au cabinet du médecin.

Chez les personnes allergiques au chat, les études contrôlées versus placebo ont montré une amélioration de l'hyper-réactivité bronchique chez les asthmatiques qui persistent après arrêt du traitement, mais toujours dans un contexte d'éviction du chat, la solution la plus performante possible !

Actuellement, se développent des nouveaux traitements désensibilisants qui utilisent des peptides dérivés de Fel d1 qui permettraient d'induire une tolérance sans les effets systémiques. Les études cliniques sont en cours.


publicité