publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allergie au soleil : les traitements

Publié par : Elide Achille (30. mai 2016)

Les traitements des allergies solaires dépendront du type de réaction allergique à l'exposition solaire.

1 - Traitement de la lucite estivale bénigne et la lucite polymorphe.

Une fois que la réaction allergique est apparue, et que les vésicules sont déjà là, pour soulager les démangeaisons on peut intervenir avec des crèmes à la cortisone (dermocorticoïdes) et des médicaments antihistaminiques. Pendant la durée du traitement, il faut bien évidemment rester à l'abri du soleil.

Pour prévenir la lucite estivale, on peut agir en amont de l'exposition solaire.
La première prévention pour éviter les risques de développer cette forme d'allergie solaire est de limiter les expositions solaires, ou du moins faire des expositions très progressives, pour permettre à la peau de s'habituer doucement au soleil et de développer ses défenses naturelles.
Il faut également appliquer une haute protection solaire avant de s'exposer (crème solaire avec facteur de protection 50), en renouvelant les applications toutes les deux heures, en évitant les moments de la journée où l'irradiation solaire est la plus forte (12h-16h).

A part ces règles générales valables pour tout le monde, si on a déjà eu des épisodes de lucite estivale bénigne, il existe des traitements préventifs qui peuvent être pris en amont pour prévenir des nouvelles crises d'allergie.
En première intention, on prescrit deux types de médicaments : les médicaments à base de vitamines PP et les antioxydants (ou caroténoïdes), des médicaments ayant une action de photoprotection.

Les médicaments antipaludéens de synthèse sont également efficaces contre la lucite estivale, mais ils peuvent avoir des effets secondaires et peuvent être pris pour des courtes périodes. Ils seront donc prescrits en dernière intention, si on n'arrive pas à avoir de résultats avec les antioxydants et la vitamine PP.

Dans les cas de lucite sévère, si tous ces médicaments n'ont pas d'effets positifs, on peut avoir recours à la photothérapie. Le patient sera alors exposé à des UV médicaux pour mettre en place une espèce de désensibilisation au soleil. On expose progressivement la peau aux UV pour lui permettre de devenir plus tolérante aux rayons solaires.

On conseille aux patients ayant déjà eu des épisodes de lucite estivale bénigne de toujours avoir une ordonnance pour se procurer rapidement des médicaments anti-allergiques et des crèmes corticoïdes en cas de crise.
Les traitements préventifs et curatifs de la lucite polymorphe sont les mêmes que pour la lucite estivale bénigne, sauf pour la photothérapie, qui est inefficace pour ce type d'allergie solaire.

2 - Traitement de l'urticaire solaire.

En cas d'urticaire solaire sévère, on intervient avec des médicaments antihistaminiques, mais c'est la protection solaire la meilleure façon de la prévenir, ainsi que le fait d'éviter toute exposition dans les heures les plus chaudes de la journée.

A lire aussi : 
> La lucite estivale traitée par homéopathie
>
Coup de soleil : les gestes d'urgence
> Savoir bien utiliser sa crème solaire
>
Attention à la déshydratation !
> 10 conseils pour bien dormir malgré la chaleur

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ou de poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Bronzage et Soleil  ou Soins de la peau !



publicité