publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie d’Alzheimer : Les examens

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2014)

Le médecin spécialiste qui prend en charge cette maladie est un neurologue. Il effectue les examens nécessaires pour établi un diagnostic.

C'est grâce à l' IRM (imagerie par résonance magnétique) que l'on va pouvoir visualiser les lésions dues à la maladie d'Alzheimer. Il est possible de voir une atrophie au niveau de l'hippocampe (région profonde du cerveau jouant un rôle dans la mémoire). Malheureusement, cette atrophie est peu spécifique et ne permet en aucun cas d'affirmer le diagnostic.

Attention : d'autres maladies, notamment la dépression, peuvent provoquer la même atrophie. Cet examen permet surtout de diagnostiquer d'éventuelles autres pathologies, comme une tumeur, un accident vasculaire cérébral (AVC), un hématome ou une encéphalopathie, par exemple.

> Dans certaines formes débutantes de maladie d'Alzheimer (chez le jeune ou lors d'un diagnostic clinique difficile), le médecin peut être amené à demander d'autres examens plus sophistiqués, comme une tomographie par émission de positons, nommée TEP.
Cet examen permet d'analyser le métabolisme du cerveau et des dysfonctionnements spécifiques de la maladie d'Alzheimer.

> Une ponction lombaire peut être également demandée. Cet examen permet d'analyser la répartition des protéines du liquide céphalo-rachidien. Cette répartition peut être le résultat d'une synthèse anormale de protéines et de la souffrance des neurones.

> Une prise de sang est également demandée. En effet, certaines autres maladies peuvent donner, dans un premier temps, le même genre de symptômes.
En fonction des résultats de l'IRM, le médecin pourra connaître le stade d'évolution de la maladie.


publicité