publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie d’Alzheimer : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2014)

Le traitement stoppant la maladie d'Alzheimer est en cours de recherche. Pour l'heure, seuls des médicaments freinant son évolution existent. Ils visent à lutter contre l'agitation, la dépression, les hallucinations, l' insomnie mais ils ne sont pas exempts d'effets secondaires et sont donc à utiliser avec vigilance.

On distingue deux grandes familles pour le traitement de la maladie d'Alzheimer par médicaments.
> Les anticholinestérasiques (donépézil, galantamine, rivastigmine). Prescrits dans les formes légères et modérées de la maladie d'Alzheimer, ces médicaments inhibent la dégradation de l'acétylcholine, un neurotransmetteur impliqué dans la mémoire. Malheureusement, des neurones continuent à se détériorer, mais plus lentement. Les fonctions cognitives sont améliorées dans un premier temps, puis le traitement ralentit leur dégradation.

> Un antiglutamate (mémantine). Prescrit dans les formes modérées à sévères de la maladie d'Alzheimer, ce médicament inhibe le glutamate, un neurotransmetteur qui, en se développant en excès, devient toxique pour les neurones et altère la mémoire.

En parallèle, l'accompagnement des proches est indispensable. Les pertes lentes et progressives de la mémoire et du langage sont très lourdes à accepter pour le patient. Plus que quiconque les malades doivent être sans cesse sollicités sur leur ressenti et sur leurs angoisses. Les proches doivent prendre le temps de les écouter, de les motiver à communiquer leur mal être, leur souffrance.

Mais il faut aussi admettre que du côté de la famille et des amis, cette maladie est difficile à vivre. Et on manque de structures sanitaires pour accueillir ces patients.


publicité