publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Amnésie: Les symptômes

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (15. septembre 2014)

L'amnésie peut être transitoire ou permanente. On distingue deux catégories temporelles d'amnésie : l'amnésie rétrograde et l'amnésie antérograde.

> L'amnésie rétrograde : c'est l'incapacité à se remémorer des faits anciens (vient d'une racine latine voulant dire "aller vers l'arrière").
Exemple de symptôme : incapacité à se remémorer des souvenirs de vacances ou de lieux de vie d'il y a dix ans.

> L'amnésie antérograde : c'est incapacité à se remémorer des faits récents (vient d'une racine latine voulant dire "aller vers l'avant"). Le sujet n'arrive donc plus à construire de nouveaux savoirs et apprentissages.
Exemple de symptôme : impossibilité à se rappeler du nom de quelqu'un qu'on vient de rencontrer.

On peut également définir l'amnésie en fonction du type de mémoire concerné. L'homme présente au moins deux types qualitatifs de stockage des informations : la mémoire déclarative et la mémoire non déclarative.
Ces mémoires ne sont pas situées dans les mêmes zones du cerveau. En fonction de la région cérébrale qui sera endommagée, on aura donc différents types d'amnésie :

1) L'amnésie concernant la mémoire déclarative (ou explicite).
La mémoire déclarative concerne le stockage et la récupération de données qui peuvent émerger à la conscience et être exprimées par le langage. Cette mémoire est située dans une région cérébrale appelée "l'hippocampe". On distingue la mémoire déclarative sémantique et la mémoire déclarative épisodique:

> Mémoire sémantique : c'est la mémoire généralisée.
Exemple de symptôme : oublier le sens d'un mot, le nom du président, etc.

> Mémoire épisodique: c'est la mémoire autobiographique.
Exemple de symptôme : ne plus se souvenir de la date et du lieu des dernières vacances en famille.

2) Amnésie concernant la mémoire non déclarative (ou implicite).
La mémoire non déclarative n'est pas accessible dans les détails à la conscience. Elle comporte différents types de mémoire, localisées chacune dans des endroits précis du cerveau. Parmi celles-ci : la mémoire procédurale. Elle représente les habitudes, les actes que nous avons appris et que nous faisons sans avoir conscience de la façon précise dont il faut les réaliser. Cette mémoire est localisée entre autres dans une zone profonde du cerveau dénommé le "striatum".

Exemple : rouler à bicyclette, jouer du piano, taper sur un clavier d'ordinateur.

> L'amorçage ou priming : phénomène inconscient qui fait qu'on retient plus facilement les dernières données énoncées.

> L'apprentissage associatif (pavlovien) : un chien dont le son d'une cloche est associé au moment du repas va, au bout de quelques jours, saliver au son de la cloche.

> L'apprentissage non associatif (voies réflexes).

Toute atteinte de la région cérébrale impliquée dans l'une de ces quatre catégories de mémoire implicite pourra donc entraîner une amnésie particulière portant sur les facultés permises par le type de mémoire lésée.


publicité