publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Anémie ferriprive : L'alimentation à privilégier

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. juin 2014)

Un niveau de fer suffisant dans l'organisme peut être protégé par une alimentation adaptée.
Privilégiez une alimentation saine à base de protéines animales et de légumes variées. Vous pouvez oublier les fameux épinards de Popeye qui apporteraient énormément de fer, c'est une idée reçue !

Sachant que les apports journaliers en fer doivent être de 10 à 15 mg.

Pour 100 g d'aliments, la teneur en fer est de :
10 à 30 mg pour les abats (foie) ; 19 mg pour le boudin noir ; 12 mg pour le cacao ; 8 à 23 mg pour les coquillages et les huîtres ; 10 à 15 mg pour les fibres de son ; 10 mg pour le persil ; 4 à 8 mg pour les jaunes d'oeufs ; 5 mg pour les légumes secs (lentilles) ; 2 à 4 mg pour la viande rouge...

Enfin, sachez que le thé freine l'absorption du fer par le tube digestif. Si votre médecin vous a prescrit un traitement riche en fer, prenez votre thé à distance.

Sources et notes


> Bayless PA. Selected red cell disorders, Emerg Med Clin North Am 1993 ; Anses.
> Choix des examens du métabolisme du fer en cas de suspicion de carence en fer, rapport d'évaluation, HAS, mars 2011.

Auteur : Amélie Neiss.
Consultant expert : Dr Madeleine Dayan-Lintzer, gynécologue.


publicité