publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Anévrisme : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Un anévrisme a souvent pour cause l' athérosclérose qui entraîne le dépôt de plaques d'athérome ; ces dépôts fragilisent la paroi artérielle. L' hypertension artérielle est un facteur aggravant un anévrisme : la tension trop élevée sollicite de façon anormale les parois des artères et en particulier là où il y a une déhiscence.

Un traumatisme, des malformations congénitales peuvent aussi être à l'origine d'un anévrisme. D'autres facteurs plus rares comme une septicémie peuvent entraîner l'apparition d'un anévrisme.
Un anévrisme peut entraîner la compression d'organes de voisinage ou se rompre.
Par exemple, un anévrisme du creux poplité (derrière le genou) peut entraîner la compression des structures nerveuses ou veineuses qui sont présentes dans la région et donner des troubles neurologiques musculaires ou sensitifs de la jambe et du pied, ou une insuffisance veineuse avec un risque de phlébite.

Un anévrisme contient parfois des caillots de sang qui peuvent migrer et provoquer une thrombose artérielle en aval.
Un anévrisme peut se rompre à tout moment et provoquer une hémorragie parfois massive qui peut être gravissime. Plus l'anévrisme est gros, plus le risque de rupture est élevé.
Les ruptures d'anévrismes les plus dramatiques sont celles de l'aorte ainsi que les anévrismes artériels intra-cérébraux, les premiers parce que leur rupture est souvent massive ; les seconds parce que leur rupture donne un hématome qui va comprimer rapidement les structures cérébrales qui donneront des séquelles parfois irréversibles ou entraîner la mort si des centres nerveux vitaux sont touchés.


publicité