publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Anévrisme : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Les traitements seront différents selon le type d'anévrisme (localisation, forme, taille...).
Certains anévrismes peuvent être traités par voie endovasculaire grâce à la radiologie interventionnelle : il s'agit d'une sonde qui est montée à partir de l'artère fémorale, facile d'accès (tronc artériel principal du membre inférieur qui est accessible au niveau du pli de l'aine) à contrecourant vers le siège d'un anévrisme aortique par exemple.

L'intérieur du vaisseau et l'anévrisme sont visualisés par imagerie médicale grâce à l'injection d'un produit de contraste par la sonde.... L'anévrisme peut ainsi être traité de visu via l'intérieur de l'artère avec des prothèses, des ballonnets... qui sont montés par la sonde.

D'autres anévrismes nécessitent une chirurgie ouverte et un traitement de la lésion via l'extérieur de l'artère. En cas d'anévrisme de l'aorte, si l'hémorragie n'est pas étendue, une intervention chirurgicale en urgence peut sauver le malade. Les anévrismes de l'aorte abdominale sont chirurgicalement plus faciles d'accès que ceux de l'aorte thoracique.

Il est évident que prévenir les risques d'installation d'un anévrisme et son développement éviteront des complications gravissimes : éviter l'athérosclérose et le dépôt des plaques d'athéromes dans les artères par une hygiène de vie correcte : hygiène alimentaire au quotidien, activité physique, lutte contre le tabac, lutte contre l'hypertension artérielle, lutte contre l'obésité, lutte contre le diabète, lutte contre les dyslipidémies (hypercholestérolémie, hypertriglycidémie).
Quand un anévrisme est installé et dépister, il faut le surveiller étroitement, éventuellement l'enlever s'il est accessible et si le bénéfice par rapport au risque vaut le coût.


publicité