publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Attaque de panique : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (20. octobre 2014)

La survenue d'une attaque de panique peut connaître plusieurs causes différentes. Elle peut se produire dans un contexte de stress important, un conflit, une nouvelle, ou un grand changement. Parfois, des sensations physiques inhabituelles, comme un véritable malaise, peuvent être à l'origine d'une attaque de panique. Certaines phobies, comme la phobie sociale, l'éreutophobie (la peur de rougir en public), ou la claustrophobie peuvent favoriser l'apparition d'une attaque de panique.

Le trouble panique touche surtout les femmes et s'installe entre 20 et 30 ans. Il existe plusieurs causes potentielles à l'apparition d'un trouble panique. Certains établissent un lien entre une anxiété de séparation dans l'enfance – caractérisée par une difficulté à se séparer des parents au moment d'aller à l'école ou en colonie – et l'apparition d'un trouble panique. Des théories neurobiologiques impliquant différents neurotransmetteurs cérébraux dont la noradrénaline ou la sérotonine sont également évoquées pour expliquer les causes d'une attaque de panique.

Par ailleurs, le trouble panique peut être expliqué par les théories cognitivo-comportementales qui n'excluent pas les causes décrites ci-dessus. En cause : le vécu traumatique d'une attaque de panique et le conditionnement qu'il induit. De ce fait, la survenue d'attaques répétées – voire d'une seule attaque de panique – peut induire une anxiété anticipatoire. Cette anxiété est caractérisée par la peur de faire une nouvelle crise. C'est en quelque sorte « la peur d'avoir peur ». En résulte un cercle vicieux anxiogène, en cause dans l'apparition d'un trouble panique. Le sujet est conditionné, et réagit à la peur de manière réflexe par une attaque de panique.


publicité