publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'attaque de panique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (20. octobre 2014)

L'attaque de panique n'est pas une pathologie en elle-même. Il s'agit d'un état transitoire qui peut ne jamais se répéter. Elle constitue cependant une réaction très particulière et intense, dont la répétition peut induire une anxiété entre les crises.

Classiquement, les attaques de paniques ou crises d'angoisses aiguës, surviennent brutalement et sans raison apparente. Elles durent d'une dizaine de minutes à moins de deux heures et se terminent par une sensation de soulagement et une grande fatigue.

L'attaque de panique est caractérisée par un sentiment de panique lié à la sensation de perte de contrôle dans une spirale sans fin.

Sa présentation et le contexte d'apparition sont variables d'une personne à l'autre. Cependant, elle associe toujours des symptômes physiques aux symptômes psychiques. Étant donnée sa ressemblance avec d'autres pathologies physiques, il est important que le médecin envisage un problème médical avant de conclure au diagnostic d'attaque de panique.

Lorsque les attaques de panique se répètent, et qu'elles s'associent à une anxiété anticipatoire (c'est-à-dire à la peur de la survenue d'une nouvelle crise) durant plus d'un mois, on parle de trouble panique. Il n'est pas rare que ce trouble s'associe à une agoraphobie, c'est-à-dire à la peur de se retrouver dans un espace dont il ne serait pas facile de s'échapper en cas de crise.

Au moment de la crise, l'attaque de panique se soigne par des mesures simples : repos dans un endroit calme, attention portée à la respiration, réassurance. Un traitement anxiolytique peut aider à calmer la crise lorsque celle-ci perdure ou survient dans un contexte inapproprié (travail, transports, etc.).

Le trouble panique est amélioré par certains antidépresseurs et une thérapie cognitivo-comportementale.


publicité