publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Appendicite : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Une crise d'appendicite se révèle brutalement par des symptômes bien précis : le plus souvent il s'agit d'une douleur de la fosse iliaque droite (un peu en bas et à droite du nombril), d'une fièvre modérée. Cette douleur peut être vive, accompagnée ou non de coliques (douleurs paroxystiques abdominales).

La douleur liée à une appendicite peut irradier dans la cuisse droite ou vers le dos. Il arrive que la marche ou la station assise provoque une douleur à cause d'un psoïtis qui est l'inflammation concomitante du muscle psoas qui est derrière l'appendice. Au début de la crise d'appendicite, les nausées et les vomissements sont rares. Il peut y avoir de la fièvre, elle est peu élevée, l'état général est conservé.

Autre symptôme : à l'examen clinique, le médecin reproduit la douleur en appuyant exactement là où ça fait mal : au point de Mac Burney, situé sur une ligne virtuelle entre le nombril et l' os que l'on sent sur le côté de la hanche (l'épine iliaque antéro-supérieure de l'os du bassin) entre le 1/3 externe et les 2/3 interne. A ce niveau l'abdomen n'est pas souple, on dit qu'il "se défend", alors que le reste du ventre n'est ni douloureux, ni contracturé.

Une radiographie de l'abdomen sans préparation est parfois demandée pour rechercher une éventuelle perforation d'un ulcère gastro-duodénale, ou une occlusion intestinale (encore qu'elle n'éliminerait pas une appendicite). Une échographie est aussi souvent réalisée. Ces examens permettent – entre autres - de s'assurer que les problèmes dont se plaint le patient, ne sont pas dus à d'autres causes : gynécologiques (pour les femmes), de la vessie, etc.

Voir aussi la vidéo sur l'appendicite :

Question très fréquente sur l'appendice



publicité