publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Artérite : Les traitements

Publié par : Elide Achille (15. juillet 2014)

Pour prévenir la survenue de graves problèmes cardio-vasculaires, il est recommandé que tout patient souffrant d'une artérite suive à vie trois traitements pharmacologiques (trithérapie) :
- Un anti-agrégant plaquettaire (aspirine ou clopidogrel), un médicament qui évite les dépôts sur les artères en fluidifiant le sang.
- Une statine en cas d' hypercholestérolémie, il agit comme protecteur cardio-vasculaire.
- Un inhibiteur de l'enzyme de conversion, protecteur cardiovasculaire général.
Quand on décide qu'il n'y a pas d'autre traitement à mettre en place que le traitement pharmacologique, le médecin vasculaire revoit les patients une fois par an. En revanche, il est préconisé que le médecin généraliste voit le patient plus souvent : une fois par trimestre.

Le traitement chirurgical
75-80% des patients qui ont une artérite au stade de la claudication ne sont traités qu'avec les médicaments. Les 20-25% restants peuvent faire l'objet d'une revascularisation chirurgicale par deux techniques différentes et complémentaires :
- L' angioplastie : une dilatation artérielle réalisée par voie endo-vasculaire, souvent associée à la mise en place d'un stent (ressort qui évite la récidive de rétrécissement de l'artère). Ce procédé permet la dilatation des artères en cas de rétrécissement très isolé.
- Le pontage artériel : une technique qu'on réalise chez les patients qui ont des lésions complexes et très diffuses, surtout de l'aorte et de l'artère iliaque fémorale.
Les patients qui seront soumis à ces interventions devront suivre à vie le même traitement médicamenteux que les autres (voir plus haut). Et cela parce que la chirurgie intervient sur une situation ponctuelle, mais elle ne traite pas la maladie.


publicité