publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Arthrose du genou : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2016)

Ils sont nombreux... et pas seulement médicamenteux, même si ceux-ci sont souvent pris en première intention.

> Les médicaments.
Ces médicaments sont des antalgiques simples, comme le paracétamol (l'efficacité de ce médicament est en partie remis en cause quand il est pri sur une longue période). Une autre catégorie de traitements : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils sont souvent prescrits en cas d'arthrose du genou (surtout en cas de poussée inflammatoire), mais attention de ne pas les prendre trop longtemps, surtout chez les personnes âgées (ces médicaments sont à risque pour l'estomac). A noter qu'il existe des antalgiques d'autres catégories, plus puissants si nécessaire.

Autre famille de médicaments : les anti-arthrosiques symptomatiques d'action lente (AASAL). Ils auraient un effet protecteur contre le cartilage. L'amélioration éventuelle ne peut être jugée qu'après plusieurs semaines ou mois de traitement. Mais d'après la Haute Autorité de la Santé, ces médicaments auraient une efficacité assez relatives. Depuis mars 2015, ils ne sont plus remboursés par l'Assurance maladie. Ils restent cependant assez prescrits et conseillés par des médecins rhumatologues.

Des infiltrations de certains médicaments dans le genou peuvent être également proposées. Ainsi, le médecin peut pratiquer des infiltrations de corticoïdes (cortisone), ou encore d'acide hyaluronique. L'utilisation de cette dernière substance pour le traitement de l'arthrose est relativement récente. L'acide hyaluronique est une substance naturelle, normalement présente dans l'organisme. Elle est utilisée depuis de nombreuses années en médecine esthétique, et désormais en rhumatologie.

On réalise généralement trois à cinq injections d'acide hyaluronique dans le genou à une semaine d'intervalle. Les effets sont assez positifs en cas d'arthrose du genou.

> D'autres traitements...
Des soins de rééducation peuvent aussi avoir une action antalgique. Des exercices sur certains muscles auront pour objectif de mieux faire "travailler" le genou. Parfois, l'ajout d'une semelle sur une chaussure peut être nécessaire.

Parmi les autres soins : une cure thermale, mais aussi de thalassothérapie peuvent apporter un véritable soulagement.

Pour les personnes en surpoids, il est aussi important de maigrir pour soulager l'articulation en souffrance.

Des patients se tournent aussi vers l'homéopathie, la phytothérapie, ou encore l'acupuncture pour ses effets contre la douleur

> La chirurgie
Une opération chirurgicale est envisagée quand, par exemple, il existe un défaut d'axe du membre inférieur (en cas de jambes arquées, par exemple). Le genou souffre en raison de plus fortes contraintes sur une partie de l'articulation. L'intervention porte alors sur un os de la jambe pour rectifier son axe (ostéotomie). C'est un chirurgien orthopédique qui effectuera cette intervention.

Quand les traitements ne sont pas assez efficaces pour soulager le patient et quand l'usure articulaire est importante, une prothèse du genou peut être nécessaire. Cette prothèse peut être partielle ou totale. A noter que les techniques opératoires et les prothèses utilisées ont fait d'importants progrès ces derniers années. En France, chaque année, près de 40 000 prothèses du genou sont posées.


publicité