publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Arthrose : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2016)

Entretien avec Dr Hervé Bard, médecin spécialiste rhumatologue à l'hôpital américain, attaché à l'hôpital Georges Pompidou (Paris), et secrétaire adjoint de la société d'imagerie musculo-squelettique. Il donne plein de conseils pratiques...

Quelles sont les nouveautés dans le traitement des arthroses ?
Il n'y a pas pour l'instant de nouveauté révolutionnaire ! Mais des avancées. Au niveau de la pharmacologie, certains anti-arthrosiques d'action lente ont montré un effet bénéfique qui reste modéré sur les symptômes de l'arthrose du genou et de la hanche.
Ils sont une bonne alternative aux traitements anti-inflammatoires ou aux infiltrations. Ils sont bien tolérés, sans tous les effets secondaires que l'on connaît des anti-inflammatoires ou de la cortisone, mais sont assez chers, étant peu ou pas pris en charge par l' Assurance maladie.

Il y a aussi l'acide hyaluronique...
L'acide hyaluronique apporte également des résultats satisfaisants. Les injections d'acide hyaluronique dans les articulations malades peuvent remplacer ou compléter les injections de corticoïdes. Le principe est celui d'une supplémentation du liquide synovial (viscosupplément), mais ses effets différés et prolongés laissent penser à une action plus complexe sur le cartilage. A noter qu'il s'agit d'un produit existant naturellement dans l'organisme. Pour bénéficier de ce traitement, il faut s'adresser à un médecin spécialiste.

Et pour l'avenir ?
D'après moi, il se situe au niveau de la thérapie cellulaire (chondrocytes, cellules souches), et biologique avec des produits agissant sur les molécules impliquées dans la dégradation du cartilage, comme cela est déjà le cas dans les rhumatismes inflammatoires. Les cellules souches sont prélevées sur le patient lui-même, au niveau de l'os iliaque (l'os du bassin). Ces cellules souches sont capables de se différencier en différentes sortes de cellules, y compris les cellules du cartilage. On sait les prélever et les mettre en culture pour les réimplanter en grand nombre pour réparer un petit trou dans le cartilage, mais pas sur une grande surface.
Cela coûte cher et est encore peu pratiqué en France. Ce traitement n'est pas destiné actuellement à soigner une articulation arthrosique, mais c'est une voie de recherche... Comme le cartilage ne peut pas se réparer, une fois détruit, il ne peut pas se reconstituer, cette technique est peut-être le moyen de refabriquer du cartilage. C'est, en tout cas, la technique la plus prometteuse à l'heure actuelle.

Pour la santé des os, vous dites qu'un apport suffisant en vitamine D est essentiel...
On n'en parle pas assez. Mais une carence en vitamine D, est la garantie de problèmes osseux et musculaires. Or, nous avons des habitudes de vie qui nous empêchent d'être suffisamment exposés au soleil. Certes, les dermatologues ont raison, il faut faire attention aux méfaits de trop longues expositions. Mais fuir le soleil qui se fait déjà rare chez nous, c'est prendre le risque d'une carence en vitamine D. Or, elle est essentielle pour le squelette et pour notre santé en général. Il faut absolument y faire attention. Et si nos conditions de vie ne nous permettent pas une exposition au soleil suffisante, il faut prendre de la vitamine D prescrite par son médecin.


publicité