publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mon enfant souffre d'asthme: Les symptĂ´mes

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (30. avril 2014)

L’ asthme peut commencer à n’importe quel âge. Plus les symptômes apparaissent précocement, plus l’ asthme risque d’être sévère.

On peut classer la sévérité de l’asthme, en fonction de la fréquence de ces crises : l’asthme intermittent (occasionnel) ; persistant (régulier) léger modéré ; sévère : une crise par mois ou moins ; l’asthme moyen : une crise par semaine ; l’asthme sévère : plus d’une crise par semaine.

Nous connaissons tous les symptômes de la grande crise d’asthme typique, avec ses difficultés à respirer et ses sifflements. Cependant, avant d’en arriver à cette crise, il existe toute une panoplie de symptômes asthmatiformes, difficiles à repérer, notamment chez le petit enfant.

L’asthme peut changer de forme, chez un même enfant au cours du temps.
Un nourrisson peut souffrir de symptômes asthmatiques d’origine virale, puis, en grandissant, développer un asthme allergique. Pour éviter que la maladie ne s’aggrave, il est donc très important de savoir la repérer le plus tôt possible, dès les premiers signes, des signes, encore une fois, qui ne ressemblent pas forcément à la crise d’asthme telle qu’on la connaît...

Les symptômes peuvent donc différer selon l'âge de l'enfant.

Avant 5 ans

Avant l'âge de 5 ans, vous devez penser à la possibilité d’un asthme, chez votre jeune enfant :

> s’il a parfois une respiration sifflante.

> s’il éprouve une gêne respiratoire à l’effort, lorsqu’il court ou lorsqu’il rit.

> s’il tousse la nuit.

> si ses rhumes, guéris, se prolongent en toux traînantes.

> s’il présente une crise typique (gêne respiratoire, sifflements respiratoires, toux, cherche sa respiration, la région en haut de la clavicule se creuse lors de la respiration...).

A partir de trois ou quatre ans, il est possible de confirmer le diagnostic par des épreuves fonctionnelles respiratoires où sera recherchée une hyperactivité bronchique.

Un bilan allergique pourra également être nécessaire.

Mais avant cet âge, chez le nourrisson, le diagnostic est souvent difficile à poser. Les épreuves fonctionnelles respiratoires sont difficiles à effectuer. On parlera d’asthme à partir de trois épisodes sifflants, avant l’âge de deux ans.

Le diagnostic précoce est pourtant essentiel chez le très jeune enfant pour mettre en place un traitement efficace et éviter la détérioration des bronchioles.

Après 5 ans

Après l'âge de 5 ans, l’ asthme est dans la plupart des cas d’origine allergique.
Comme chez les plus petits, le médecin doit penser à un asthme en cas de toux nocturnes, de rhinites chroniques, de difficultés respiratoires à l’effort, pendant le sport ou au cours d’un fou rire et évidemment en cas d'épisodes sifflants.

Cependant à partir de cinq ans, le diagnostic sera plus facile à établir. Les épreuves fonctionnelles respiratoires sont possibles. Les tests allergiques plus aisés.

On estime que sur cent enfants asthmatiques dont l’asthme est d’origine allergique, 40% sont en âge pré-scolaire, 80% en âge scolaire. Et, après cinq ans, les crises, elles-mêmes, deviennent plus typiques. Il est donc plus difficile de passer à côté.



publicité