publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Asthme : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. février 2015)

Une crise d'asthme se manifeste variablement par : une respiration difficile, un sifflement dans la poitrine à l'expiration (on parle de sibilants), une oppression, une toux. Autre symptôme : à l'inspiration, la région au-dessus des clavicules se creusent.

La crise peut être de courte durée avec la disparition de tous les signes après la crise ; elle peut ne pas être jugulée totalement, des signes persistent en particulier la nuit avec toujours une gène respiratoire, une toux.

Parfois d'autres signes peuvent se manifester comme une fatigue plus ou moins intense, le souffle court, une hypoxie avec une cyanose (couleur bleutée) des lobes des oreilles, des lèvres, des ongles, une tachycardie : ces symptômes signent une aggravation importante de la crise d'asthme.

Mais attention, il arrive aussi que le patient ne se plaigne pas vraiment de symptôme majeur, alors qu'en réalité il existe bien une obstruction partielle des bronches.

Des examens complémentaires sont réalisés pour mieux diagnostiqué un asthme et évaluer la gène respiratoire. Le médecin évaluera la saturation en oxygène dans le sang, le débit expiratoire de pointe avec un appareil (le débit-mètre de pointe ou peak-flow). Des examens d'exploration fonctionnelle respiratoire peuvent être nécessaires.

Les tests de sensibilité
Il est parfois difficile de mettre en évidence l'allergène responsable des crises d'asthme, il est possible de rechercher l'allergène par des tests de sensibilité : par des petites "piqûres" sur les avant-bras.

Connaître l'allergène, c'est pouvoir l'éviter, ou tenter de l'éviter.

La maladie asthmatique est modérée à sévère selon le nombre et la sévérité des crises.

A terme, si l'asthme n'est pas ou mal traité, si les crises sont trop fréquentes, mal jugulées, les bronches irritées en permanence, la maladie évoluera vers une inflammation chronique des bronches et une insuffisance respiratoire chronique risque de s'installer.

L'insuffisance respiratoire chronique est un handicap sévère avec essoufflement constant, à un stade très évolué : une impossibilité de marcher, de s'habiller, et un besoin de supplémentation en oxygène permanent...


publicité