publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Asthme : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. février 2015)

On peut principalement distinguer le traitement d'une crise d'asthme et le traitement de fond.

Le traitement de la crise d'asthme
Quand la crise est légère, le malade asthmatique utilise des broncho-dilatateurs en spray doseur, une bouffée de médicament fait en général passer la crise. Il est possible de renouveler le traitement.

Si la crise ne passe pas au bout de plusieurs bouffées, le médecin sera consulté et peut proposer une piqûre sous-cutanée de broncho-dilatateur.

Quand la crise est sévère, il est nécessaire d'aller à l'hôpital pour une prise en charge spécifique en urgence. Attention de ne pas retarder les choses, une crise d'asthme sévère peut être particulièrement grave de conséquence !

Le traitement de fond
Il est extrêmement important. Il permet d'espacer considérablement les crises et de diminuer leur sévérité ; à terme, il permet d'éviter ou de limiter les conséquences de cette maladie chronique, et surtout d'avoir un meilleur confort de vie, avec une respiration normale. C'est toute la difficulté de l'observance de ce traitement.

Généralement, le traitement de fond consiste à prendre un corticoïde en spray ou un antileucotriène, associé un bêta2-mimétique. Ce traitement sera défini par le médecin généraliste ou le médecin pneumologue.

Il faut bien suivre ce traitement de fond, parlez-en avec votre médecin si vous avez du mal à prendre vos médicaments, si vous ne vous sentez pas motivé.

Parfois il est impossible d'échapper à certains allergènes, il est souvent possible de faire une désensibilisation, un traitement qui a fait d'importants progrès ces dernières années et qui est moins contraignant.

Il faut évidemment éviter les facteurs déclenchants ou les "maîtriser". Avant tout, et ce n'est pas toujours facile, éviter les allergènes (poussière, pollens, médicaments...). Faire le ménage pour éliminer les acariens : éviter les moquettes, les tapis, ou les secouer énergiquement tous les jours dehors, éviter les nids à poussière (étagères, rideaux...).

Privilégier le synthétique pour la literie : pas d'oreillers, ni couettes en plumes.

Aérer les literies (matelas, oreiller, draps...) tous les jours.

Eviter les animaux qui donnent des allergies: éviter d'avoir ces animaux à la maison ou au moins leur interdire l'accès à la chambre de la personne asthmatique, les laver souvent, laver les vêtements aussi souvent.

Il est impératif de ne pas fumer et de fuir les atmosphères enfumées.

En cas d'asthme d'effort, le patient prendra une bouffée de broncho-dilatateur avant de pratiquer l'activité sportive pour éviter l'apparition d'une crise.

Dans l'ordonnance d'un patient asthmatique des broncho-dilatateurs qui diminuent la broncho-constriction peuvent être associés à des médicaments anti-allergiques (anti-histaminiques), des corticoïdes en spray sont aussi très souvent prescrits, ils diminueront une inflammation associée à la broncho-constriction.

Dans le traitement de fond, des cures à la montagne où l'air est sain, ventilé, sont intéressantes. De plus, dans ce cadre, une éducation thérapeutique active est entreprise, le contact avec d'autres asthmatiques est utile.

Les malades asthmatiques doivent prendre leur maladie en main, bien comprendre le processus de la maladie, ils éviteront les allergènes et autres facteurs déclenchants, ils devront bien suivre un traitement de fond qui évite les graves conséquences d'un asthme chronique, savoir traiter leurs crises, reconnaître leur bénignité ou leur sévérité, savoir quand consulter un médecin. C'est à eux d'aller régulièrement chez le médecin pour faire un bilan de l'évolution de la maladie.


publicité