publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Autisme chez l'enfant : les signes qui doivent alerter

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. septembre 2011)

© Jupiterimages/iStockphoto

Une étude récente estime que deux personnes sur 1000 seraient atteintes de troubles autistiques, soit environ 100 000 personnes en France. L’autisme touche en moyenne quatre garçons pour une fille.

Au-delà du choc, apprendre que son enfant est autiste, c’est se trouver face à l’inconnu et face à la nécessité d’organiser une vie de famille souvent compliquée.

La première difficulté pour déceler les symptômes de l'autisme chez l'enfant vient du fait qu’ils varient d’un cas à l’autre. Chez le tout jeune enfant par exemple, l’autisme peut être pris pour de la surdité en raison de son manque de réaction face à l’environnement sonore.

Chez certains enfants, l’autisme entraîne un retard du développement mental ou moteur, alors que chez d’autres, il sera accompagné de précocité. De même, une hyperactivité poussée ou au contraire une apathie de l’enfant peuvent indiquer un autisme.

Pour aider l’enfant autiste à mener une vie aussi équilibrée que possible, le diagnostic précoce, et donc une prise en charge adaptée, est l’une des clés essentielles. Une intervention précoce peut permettre d’éviter l’apparition de symptômes secondaires et de préparer les parents pour accompagner leur enfant au mieux dans son développement.

Un diagnostic réalisé chez le bébé permet aux parents de diposer de plus de temps pour se renseigner, prendre contact avec une association, et envisager l’avenir de leur enfant, son éducation, ses loisirs...

Auteur : Claire Lavarenne.
Consultant expert : Pr Alain Lazartigues, chef du service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent au CHU de Brest.
Novembre 2008.


publicité