publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

AVC (accident vasculaire cérébral) : La prévention secondaire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. octobre 2015)

Quand on a eu un AVC (accident vasculaire cérébral), les risques sont plus élevés d'en avoir d'autres. La prévention, dite secondaire, est donc très importante. En clair, cela signifie lutter contre les facteurs de risques : le tabac, l'alcool, la fibrillation auriculaire (atriale),l'hypertension artérielle ou l'hypercholestérolémie... qui peuvent provoquer un nouvel AVC.

D'abord lutter contre l'hypertension artérielle qui est le premier facteur de risque de l'AVC. Après un accident vasculaire cérébral, il est prioritaire de surveiller très fréquemment la tension. Et en cas d'hypertension, il faut prendre régulièrement et fidèlement un traitement antihypertenseur.
Ensuite, lutter contre l'athérome. Cela signifie vérifier son taux de cholestérol. Les plaques d'athérome sont constituées de dépôts de graisse le long des artères. Il faudra aussi bien contrôler la survenue d'un éventuel diabète et le traiter si nécessaire.

Arrêter le tabac : les plaques d'athérome sont d'autant plus denses que les goudrons du tabac viennent s'ajouter aux dépôts graisseux.

Des traitements anti-agrégants plaquettaires, comme l'aspirine à faible dose, préviennent la formation des thromboses. Des traitements permettent d'abaisser le taux de cholestérol quand il est trop élevé.

Dans le cas où l'AVC est lié à un trouble cardiaque, un traitement anticoagulant (par des antivitamines K on non antivitamines K) peut être prescrit.

Dans le cas d'une sténose de l'artère carotide, c'est-à-dire un rétrécissement du diamètre de l'artère dû à des plaques d'athérome trop importantes, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour éliminer ces dépôts.


publicité