publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

AVC (accident vasculaire cérébral) : Le diagnostic

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. octobre 2015)

Très rapidement, les médecins vont devoir déterminer s'il s'agit bien d'un AVC... et de quel type d'AVC (accident vasculaire cérébral) il s'agit. Quand le Samu arrive, le médecin urgentiste analyse les symptômes et oriente son diagnostic. Le score NIH stroke établi par le médecin apporte déjà d'importantes précisions.

Arrivé au centre hospitalier (ou dans l'Unité Neuro-Vasculaire), le médecin urgentiste ou le neurologue devra préciser la localisation de la lésion, son type (ischémique ou hémorragique) et son importance. Pour établir un diagnostic précis, plusieurs examens sont nécessaires :.

> Le scanner : l'examen n'est pas douloureux et il permet de tout savoir sur la localisation de l'AVC et ses causes, ischémique ou hémorragique. L'accident ischémique se traduit par une image de zone grise très foncée ou même noire, alors que l'accident hémorragique se traduit par une zone blanche.

> L'IRM, l'imagerie par résonance magnétique, permet d'analyser la structure des organes de manière plus précise encore que le scanner. Cet examen permet de localiser précisément la lésion. Ce qui permet de pratiquer une thrombolyse, c'est-à-dire la dissolution du caillot quand cela est indiqué. Ou de réaliser un trombectomie mécanique. Il est l'examen clé pour l'indication thérapeutique.

D'autres examens permettent de déterminer le diagnostic causal de l'AVC :
> L'électrocardiogramme et l'échographie cardiaque peuvent permettre de déterminer une éventuelle cause cardiaque. En effet, 20 à 30% des AVC ischémiques ont pour origine, la migration d'un caillot, depuis le coeur vers le cerveau.

> L'échographie doppler qui utilise les ultrasons, permet de voir un éventuel rétrécissement des artères. Elle permet de mesurer les plaques d'athérome présentes sur les artères carotides, par exemple.

> L'angiographie par des techniques modernes (IRM ou scanner) permet de visualiser des vaisseaux sanguins invisibles aux autres examens.


publicité