publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

AVC (accident vasculaire cérébral) : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. octobre 2015)

Les causes de l'AVC ischémique (accident vasculaire cérébral ischémique) sont liées à un caillot de sang, ou à la migration dans une artère du cerveau d'un morceau de plaque d'athérome. Les effets produits sont donc une mauvaise irrigation du cerveau. Les traitements vont donc reposer essentiellement sur une bonne irrigation du cerveau, en jouant sur la fluidité du sang. Comme nous l'avons indiqué précédemment, un problème ischémique est la cause la plus fréquente.

Les raisons d'un AVC sont diverses, comme la faute au temps qui passe, la faute à l'hypertension artérielle et la faute au tabac ! Il est vrai que le nombre des AVC augmente avec le vieillissement de la population. Et les risques d'AVC augmentent avec l'âge : 3/4 des personnes atteintes par un AVC, ont plus de 65 ans. Et pour faire un calcul simple, à partir de 50 ans, les risques sont doublés tous les 10 ans. Mais, contre l'usure du temps, on ne peut pas grand-chose.

En revanche, on peut agir sur d'autres facteurs de risque qui peuvent causer un accident vasculaire cérébral :

> L'hypertension artérielle. Elle multiplierait par 4 les risques d'un accident vasculaire cérébral. Il suffirait donc de surveiller régulièrement sa tension pour se protéger... Le problème est que beaucoup de personnes hypertendues ignorent qu'elles le sont, et que parmi les personnes se sachant hypertendues, beaucoup ne se soignent pas correctement ! Pourtant, des médicaments existent pour lutter contre l'hypertension. Une maladie que l'on peut prévenir avec une alimentation équilibrée (et pas trop de sel) et un peu de sport.

> Le tabac est aussi une autre cause d'AVC. Fumer tue ! On le répète à longueur de paquets. Mais le tabac ne tue pas que par les poumons. Les goudrons contenus dans les cigarettes, se déposent au cours du temps sur les parois des vaisseaux. Ces dépôts forment des plaques d'athérome. Ces plaques peuvent se détacher de leur paroi et migrer jusqu'à un vaisseau du cerveau. C'est l'AVC ischémique. Le tabac multiplierait par 2 les risques d'AVC. Mais, sachez-le, quand vous arrêtez de fumer, les risques d'AVC reviennent progressivement à la normale.

> L'obésité et la sédentarité. Quand on est en surpoids, le coeur doit travailler davantage. La tension artérielle augmente et le taux de cholestérol, de triglycérides souvent aussi. Les risques de diabète sont plus importants. Alors, bougez ! Une simple demi-heure de marche, chaque jour, diminue les risques d'AVC de près de 30%. Et mangez équilibré. Surveillez votre taux de cholestérol, à l'origine, lui aussi, de ces plaques d'athérome, causes de tant d'AVC. Cela signifie : écartez les graisses de votre alimentation et mangez davantage de fruits et de légumes.

> La pilule contraceptive. Tout dépend de la dose d'oestrogènes. Les pilules fortement dosées en oestrogènes augmentent les risques cardio-vasculaires. Les pilules de 2ème génération sont un peu plus rassurantes de ce point de vue. Mais n'oubliez pas : c'est pilule ou tabac ! L'association des deux augmente considérablement les risques. En principe, en l'absence de facteurs de risque spécifiques, la pilule peut être prise même si l'on fume jusqu'à 35 ans. Au-delà de cet âge , le risque est considéré comme trop important.

> Le diabète. Si vous êtes diabétique, il est important d'être bien traité et de se faire suivre correctement d'un point de vue médical. Equilibrez votre diabète. On le sait, le diabète endommage les vaisseaux sanguins et favorise les AVC.

> La cause d'un AVC peut être aussi une anomalie des battements cardiaques : une fibrillation auriculaire (ou atriale). Le coeur ne joue plus correctement son rôle de pompe, le sang circule mal, et un caillot peut se former et migrer dans une artère du cerveau.

Bien connaître les causes et facteurs de risque, et les éviter, c'est la meilleure prévention des accidents vasculaires cérébraux. Reste, maintenant, à ne pas passer à côté des symptômes - parfois discrets - d'un AVC.

Voir cette vidéo pour bien comprendre les mécanismes de l'AVC :

AVC: vidéo

A voir aussi cette vidéo, dans laquelle le Pr Leclercq parle de la fibrillation atriale, une des causes principales d'un AVC :


publicité