publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blues et grossesse : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (31. décembre 2014)

Le blues pendant la grossesse est un phénomène généralement passager, et qui peut toucher beaucoup de mamans.

Il n'est pas toujours nécessaire d'intervenir avec un traitement pour s'en sortir quand les symptômes du blues pendant la grossesse ne durent pas, et ne sont pas majeurs. Cependant pour surmonter ce blues, voici certains conseils qui peuvent être très utiles :

> Discuter des problèmes de blues pendant la grossesse avec un proche de confiance, avec un parent, et bien sûr le futur père (s'il est présent...).

> Parler de ses pensées, angoisses, difficultés aux médecins, sages-femmes qui ont dans ce domaine une véritable expérience. Il n'y a pas de honte à dire ce que l'on ressent, de pleurer, de craquer. Ces professionnels de la naissance sont là pour conseiller, aider et orienter.

Par exemple, le médecin ou la sage-femme vérifie le bilan biologique, pour savoir si la fatigue n'est pas liée à une éventuelle anémie. Dans ce cas, une supplémentation en fer et acide folique est nécessaire.

> Dans la mesure du mesure, il est conseillé de se reposer, de retrouver ses forces.

> Un dernier conseil : si les symptômes du blues pendant la grossesse ne s'améliorent pas, ne prenez pas de médicament, mais de la phytopthérapie sans l'avis du médecin ou de la sage-femme, certains de ces traitements peuvent être néfastes quand on est enceinte.

Si les symptômes ne s'améliorent pas, la sage femme ou le médecin peuvent orienter la femme vers un psychologue, pour une prise en charge spécifique. Certains médicaments peuvent être aussi prescrits en cas de nécessité.


publicité