publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allergie au lait de vache chez le bébé : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. mars 2010)

Le Professeur Christophe Dupont, est médecin spécialiste, pédiatre gastro-entérologue, chef de service de néonatologie et nutrition de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul (Paris).

Quelles sont les allergies les plus fréquentes chez les jeunes enfants ?
La première allergie pouvant apparaître dans la vie d’un enfant est l’allergie aux protéines de lait de vache ( APLV). Viennent ensuite l’œuf et le blé qui sont parmi les produits alimentaires les plus allergènes. Ces allergies peuvent disparaître naturellement vers l’âge de 3-4 ans. Parmi les jeunes enfants qui développent une allergie à l’arachide, environ un quart d’entre eux s’en débarrasseront avec l’âge.

Le passage de l'allaitement maternel au biberon peut-il être le moment révélateur d'une allergie au lait de vache ?
C'est en effet souvent le moment révélateur d’une APLV chez les enfants allergiques. Mais les mères ne doivent pas tomber dans l’excès d’inquiétude. Il s'agit simplement d’être plus attentif à des symptômes parfois sous-estimés, comme une diarrhée ou des douleurs abdominales.

Peut-on utiliser du lait de chèvre ou du lait de soja pour remplacer le lait de vache ?
Pour le lait de chèvre comme pour le lait de soja*, il vaut mieux ne pas les donner à l’enfant avant six mois. On ne recommande d'ailleurs pas la diversification alimentaire avant cet âge.
Certains enfants tolèrent le lait de chèvre ou le lait de soja qui peuvent être envisagés si l’enfant les préfère au goût, après l'âge de 6 mois. Cependant, on ne peut pas nourrir son enfant uniquement avec du lait de chèvre car il ne contient pas les nutriments nécessaires des formules de lait infantile. Il existe en revanche des formules adaptées au nourrisson à base de soja.

*A noter qu'en raison d'une forte présence de phyto-oestrogènes, le lait de soja est déconseillé par l'Afssa (Agence française de la sécurité sanitaire) avant l'âge de trois ans, mais il n'y a pas d'effets secondaires démontrés pour ce type d'utilisation.


publicité