publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bilharziose : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. août 2014)

Les symptômes de la bilharziose varient en fonction de la phase du cycle du parasite.

A la période d'infestation, c'est-à-dire lorsque les furcocercaires pénètrent dans l'organisme, il peut y avoir une réaction cutanée inflammatoire aux points d'entrée des parasites avec des démangeaisons, une rougeur, etc.

La période d'invasion du parasite de la bilharziose, qui dure de 5 à 6 semaines, correspond à la période où les schistosomes migrent vers les organes en passant par les poumons. Elle peut se manifester par des symptômes respiratoires de type allergique avec des difficultés respiratoires de type asthmatiforme.

La période d'état dure de 3 à 8 mois ; elle se manifeste par des symptômes variables selon les organes atteints.

Si c'est une bilharziose urinaire, elle se manifeste par des hématuries ( sang dans les urines), la plupart du temps récidivantes.
D'autres symptômes peuvent être associés : des douleurs pelviennes à la miction, des envies fréquentes d'uriner.

Dans la bilharziose intestinale, les symptômes sont digestifs : diarrhées, du sang dans les selles, associées à des douleurs abdominales.

Une prise de sang et une analyse parasitaire des urines et/ou des selles seront nécessaires pour confirmer le diagnostic. La présence d'anticorps spécifiques de la bilharziose dans la sang dès le 1er mois, confirmera le diagnostic. De même que la présence d'oeufs de schistosomes dans les urines et dans les selles.

Lors des résultats de la prise de sang : une hyperéosinophilie (augmentation des globules blancs éosinophiles dans le sang) est retrouvée en période d'invasion, elle n'est pas caractéristique de la bilharziose, mais évocatrice d'une parasitose.


publicité