publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blennorragie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Toute suspicion de maladies vénériennes nécessite un bilan complet et une recherche systématique d'autres maladies sexuellement transmissibles : HIV, Chlamydia, hépatites... Tout simplement parce qu'il est fréquent de rencontrer des infections croisées.

La blennorragie se traite facilement à l'aide d'antibiotiques. En l'absence de complications un traitement minute suffit. Ces traitements existent par voie injectable - le plus souvent, ou par voie orale. On leur associe souvent un traitement contre le Chlamydia, infection que l'on retrouve un grand nombre de fois associée à une blennorragie. On n'attend pas le résultat des prélèvements pour commencer les traitements. Bien entendu, les partenaires devront être aussi traité(e)s.

En principe un contrôle est nécessaire chez le médecin, environ une semaine après le traitement. Ne négligez pas cette nouvelle consultation pour vous assurer des résultats des traitements.

Ensuite, le traitement ne dispense pas des mesures de prévention : port systématique du préservatif lors de changements de partenaire et hygiène intime rigoureuse. C'est le meilleur moyen de prévenir la maladie et ses complications !

La blennorragie fait par ailleurs l'objet d'une surveillance sanitaire. Un réseau de laboratoires répartis dans toute la France a pour objectif de surveiller les tendances évolutives de la maladie et les résistances des antibiotiques. Car on remarque, malheureusement, une résistance de plus en plus importante de cette bactérie à certains traitements antibiotiques.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !


publicité