publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blues hivernal : La luminothérapie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2014)

Ces dernières années sont apparues des techniques artificielles de luminosité. La luminothérapie, ou la photothérapie, est de plus en plus utilisée pour améliorer le blues hivernal.

Le principe est très simple et basique : il s'agit de s'exposer de quelques minutes à quelques heures par jour à une lumière d'intensité forte, proche de la lumière naturelle. L'unité de mesure de la lumière est le « Lux ». Pour avoir une indication de cette lumière, sachez qu'une journée nuageuse est mesurée à 2 000 lux, tandis qu'une journée ensoleillée en bord de mer est de 100 000 lux.

La luminothérapie consiste donc à s'exposer à une lumière dont la luminosité est la plus naturelle possible et dont l'intensité est variable en fonction de la durée d'exposition.

La plupart du temps, le traitement contre le blues hivernal consiste à s'exposer devant la source lumineuse délivrant 10 000 lux environ 30 minutes le matin, en débutant un peu plus tôt que l'heure du réveil naturel.

Attention à ne pas utiliser la luminothérapie quelques heures avant le coucher car cela risque de provoquer des troubles de l'endormissement.

- Où puis-je bénéficier de la luminothérapie ?
Dans des centres de remise en forme type thalassothérapie, spa, voire dans certains centres d' esthétique, mais aussi dans certains hôpitaux ou centres de soins. Si vous pensez en avoir l'utilité chaque saison d'automne/hiver, vous pouvez investir dans un appareil que vous utiliserez chez vous. Le coût de cet appareil est très variable allant de 60 à 500 euros.

En vente libre, ces écrans peuvent être également prescrits sur ordonnance, mais ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Vous pouvez les trouver dans des magasins d'électro-ménager ; ou de bien-être et/ou nature, voire dans certains hypermarchés au rayon électro-ménager.

- Et si j'allume toutes les lampes chez moi, cela revient au même ?
Non, comme cela a été évoqué plus haut, il faut une luminosité qui tourne autour de 10 000 Lux pour atteindre ce sentiment de bien-être. Or même si vous utilisez un éclairage intense, il ne dépassera pas 500 Lux, ce qui est largement en dessous du seuil.

- Et les simulateurs d'aube ?
Il existe des appareils qui font office de simulateurs d'aube. Programmé sur l'horaire que vous avez choisi. Il permet un éveil en douceur, quelques minutes à une heure avant le réveil, en faisant émerger dans la chambre une douce lumière, progressivement plus importante. Mais il ne s'agit là que d'un confort plus grand. Les simulateurs de l'aube ne délivrent jamais une intensité lumineuse suffisante pour que l'on puisse parler de luminothérapie.


publicité