publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blues hivernal : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2014)

Les causes du blues hivernal sont nombreuses et sont liées à différents facteurs dont l'horloge biologique, la sécrétion hormonale...

- L'horloge biologique.
Tous les êtres vivants sont régulés par une horloge biologique interne et dépendante de l'espèce. Chez l'Homme, ses effets sont spectaculaires, c'est la raison pour laquelle des mesures de changement d'heure sont prises deux fois par an (au mois de mars et au mois d'octobre). C'est également cette horloge interne qui fait tant souffrir les voyageurs qui parcourent les longues distances, et qui nécessite un temps d'adaptation au décalage horaire. L'horloge interne a pour rôle de déterminer l'alternance de vos moments de veille-activité et de sommeil. Ce rythme jour/nuit qui en dépend, alterné par la journée (diurne) et la nuit (nocturne), est appelé rythme nycthéméral. Il englobe une période d'une journée de 24 heures, que l'on nomme cycle circadien.

- Ces hormones qui dictent les activités.
Sans rentrer dans les détails, il faut savoir qu'il y a principalement deux molécules qui rythment le cycle éveil/sommeil et par conséquent l'horloge biologique. Fabriquées par le cerveau, la mélatonine et la sérotonine joueraient un rôle prépondérant dans le blues de l'hiver. La mélatonine est l'hormone naturelle du sommeil, tandis que la sérotonine est l'hormone du réveil, de la sensation de bien-être et plus globalement de la régulation de nos émotions. L'autre nom de la sérotonine est l'hormone du bien-être, c'est dire à quel point son action est importante. Ces molécules sont liées entre elles car la sérotonine sert également à fabriquer la mélatonine.

- Pourquoi votre humeur est-elle liée à la lumière ?
Simplement parce que vous la « voyez ». Votre première action au réveil est d'ouvrir les yeux. L'absence de lumière entraîne donc une baisse de la production de la sérotonine et une hausse de la fabrication de la mélatonine. La synchronisation de ces deux événements, font qu'en cas de baisse de luminosité, vous pouvez être atteint de blues hivernal.

Pour établir un diagnostic de blues hivernal, on peut s'adresser à un médecin généraliste ou à un spécialiste (psychiatre). Il s'assure qu'il ne s'agit pas d'un problème plus grave, comme une véritable dépression saisonnière. Ou d'un autre problème : anxiété, angoisses, dépression...


publicité