publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blues hivernal : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2014)

Les solutions pour se sortir du blues hivernal ne reposent pas sur de traitements médicamenteux, ni la mise en place d'une psychothérapie. On peut commencer par soigner son blues hivernal en changeant certaines habitudes de vie :

> Si vous êtes sujet au blues hivernal, et si vous avez une profession ou un emploi du temps qui le permet, commencez par déplacer vos horaires de façon à vivre le plus de temps possible calé sur la lumière naturelle. Dès le passage en heure d'hiver, essayez de vous réveiller plus tôt le matin, de façon à bénéficier dès votre réveil de la lumière du jour.

> Ne veillez pas trop tard la nuit. Profitez de vos soirées qui commencent tôt, pour lire, regarder des films que vous n'avez pas eu le temps de voir au cinéma.

> Essayez d'adopter une attitude positive : prenez soin de vous, ce n'est pas parce que vous êtes (déjà) engoncé dans des manteaux et des bottes que vous ne devez pas vous sentir séduisant(e). Prenez rendez-vous pour des soins du visage, des massages. Essayez de garder des activités culturelles et sortez dès que vous le pouvez afin de vous changer les idées.

> Chassez les idées sombres par le port de vêtements colorés. Mettez-vous à une activité sportive qui nécessite d'être pratiquée à ciel ouvert, afin de vous oxygéner. Mangez des fruits et légumes riches en vitamine C. Si vous savez que vous êtes sujet à ce type de blues hivernal, prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien pour une cure homéopathique, par exemple, en prévision de l'arrivée des saisons froides.

> Tout ce qui peut vous faire du bien au moral doit être accompli pour que le blues hivernal soit traversé le mieux possible.

> Les personnes âgées qui sortent moins fréquemment en raison de leurs difficultés à se mouvoir, doivent impérativement faire une promenade quotidienne.

> Si votre blues persiste, pensez à prendre rendez-vous chez un médecin. Cet état peut cacher une carence en vitamine D, dont la synthèse par la peau nécessite du soleil. Le médecin pourra peut-être vous prescrire un traitement comprenant de la vitamine D.

Lorsque toutes ces mesures s'avèrent insuffisantes, un traitement par luminothérapie peut être indiqué.


publicité