publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La bouffée délirante

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (31. octobre 2014)

© Jupiterimages/Creatas Images

Une bouffée délirante correspond à l'apparition brutale et transitoire d'un état délirant (psychotique). On parle de « coup de tonnerre dans un ciel serein ». D'autres termes désignent ce trouble, comme « trouble psychotique bref », ou l' « état délirant aigu ».

Elle a été décrite et étudiée la première fois au XIXe siècle dans les observations cliniques de Philippe Pinel, un des médecins précurseurs de la psychiatrie.

La bouffée délirante aiguë survient brutalement chez une personne souvent jeune, sans problème jusque-là. Elle est caractérisée par un délire dont les thèmes et les mécanismes sont nombreux. Elle peut être associée à une agitation. Cet état nécessite un traitement psychiatrique urgent après avoir éliminé toute cause physique. Une hospitalisation est nécessaire la plupart du temps, parfois à la demande d'un tiers, lorsque le malade nie la maladie. Il nécessite de réaliser toute une batterie d'examens complémentaires, dont un scanner, afin de vérifier l'absence de maladies neurologiques. Il faudra également rechercher une prise de toxiques, dans le sang et les urines.

Le traitement de la bouffée délirante repose sur celui de la cause, et sur la prise de médicaments anti-délirants (des neuroleptiques) et de médicaments calmants (dits aussi sédatifs). L'épisode peut rester unique ou marquer le début d'une maladie psychiatrique ( schizophrénie ou trouble bipolaire, en particulier).


publicité