publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La boulimie : un trouble alimentaire à prendre au sérieux

Publié par : Dr. Ada Picard (16. novembre 2016)

© Shutterstock

Rien à voir avec une grosse fringale, la boulimie se définit par la répétition des crises de boulimie et la souffrance qu'elle engendre. Et contrairement à ce que l'on pense, le plaisir de manger est absent. On fait le point sur cette maladie bien trop fréquente.

Lors d'une crise boulimique, une seule chose compte pour cette personne : ingurgiter la plus grande quantité de nourriture possible. C'est ce qu'on appelle un comportement compulsif, contre lequel la personne en souffrance a beaucoup de mal à lutter. À la base de ce trouble, se trouve le plus souvent un manque d'estime de soi associé à des préoccupations marquées autour de l'image corporelle.

La boulimie débute le plus souvent à l'adolescence, mais peut débuter plus tardivement vers la trentaine. Le diagnostic de boulimie se fait sur la régularité des crises (au moins une par semaine) et sur l'association à des conduites de purge, telles que des vomissements volontaires, une hyperactivité physique, la prise de laxatifs, etc. Toutes destinées à perdre du poids ou à maintenir un poids stable en dépit des crises de boulimie.

La boulimie représente avec l'anorexie un trouble de comportement alimentaire. Si les deux maladies sont opposées, en apparence, elles se recoupent souvent. Leur prise en charge s'appuit sensiblement sur les mêmes traitements basés sur la psychothérapie et la rééducation alimentaire.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Anorexie & Boulimie, Psychologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :
> Boulimie et anorexie : s'en sortir grâce au web ?
> L'anorexie

Auteur : Dr Ada Picard



publicité