publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Brûlures : l'évolution

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. janvier 2015)

L'évolution des brûlures dépend surtout de l'importance des lésions initiales. Une brûlure grave doit être prise en charge dans un service spécialisé. Il existe des services des « grands brûlés » dans quelques grandes villes. Une brûlure grave peut entraîner la mort rapidement à cause de lésions irréversibles d'organes vitaux.

Les brûlures étendues provoquent une déshydratation quelquefois majeure avec chute de tension voire arrêt cardiaque, parce que la peau lésée ne peut plus garder l'eau de l'organisme. Elles sont aussi souvent le siège d'une infection parfois difficile à guérir, la peau ne remplissant plus son rôle de barrière vis-à-vis des microbes extérieurs.

A plus long terme, les cicatrices des brûlures sont parfois responsables de troubles fonctionnels : troubles de la vue voire cécité, difficultés d'utilisation d'une main brûlée avec la perte de la mobilité des doigts, troubles digestifs si la brûlure est due à un caustique ingéré, troubles respiratoires si la lésion a touché l'appareil respiratoire... Par ailleurs, les cicatrices sont souvent inesthétiques, elles forment quelquefois des cicatrices rétractiles en particulier au niveau du cou et de la poitrine qu'on appelle chéloïdes difficiles à traiter. Les brûlés font souvent appel à la chirurgie esthétique réparatrice.



publicité