publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Burn-out : les conseils

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. novembre 2016)

Le burn-out résulte d'un cercle vicieux. Pris dans ses griffes, nos ressources personnelles s'abaissent, diminuant ainsi la force personnelle qui permet de s'en défaire.

Faute de pouvoir agir sur le contexte pathogène de travail, il reste toujours possible de se protéger et de contrecarrer les ennuis à un niveau plus individuel. Voici quelques conseils :

1 - Reconnaître les signes avant-coureurs pour mieux agir dessus

Prenez note des signes présentés ci-dessus. Plus vite on les reconnaît, plus vite on peut agir dessus. Pour corriger un problème, il faut déjà en prendre conscience...

2 - Se libérer de la culpabilité... vous n'êtes pas seul(e)

Ceci n'est pas un conseil, c'est un ordre ! Cessez de culpabiliser ! Personne n'est surhumain, et personne n'est parfait. Et, même si « le travail, c'est la santé », il devient très vite pathogène lorsque ses objectifs visent plus haut que nos capacités. Alors, cessez de vous culpabiliser et libérez-vous de la honte et de la culpabilité. Une fois passé ce cap, il vous sera plus facile de gérer la situation et d'éviter de vous y noyer.

3 - Cultiver les liens sociaux

Le soutien social (famille, amitiés, collègues) est l'un des moyens les plus efficaces pour prévenir le burn-out. Cet autre conseil est primordial. Le simple fait d'en parler peut déjà aider à mieux supporter une hiérarchie capricieuse, à se détendre, à relativiser.
Ainsi, il paraît essentiel de :

  • Maintenir un climat familial sain où le dialogue est possible,
  • Créer des liens avec les collègues,
  • Préserver les amitiés extérieures, parfois sources de bon conseils !

4 - Se ménager des temps pour soi

À force de s'astreindre à répondre aux attentes des autres ou à un idéal de soi inatteignable, on en perd le contact avec soi. L'oubli de soi est un des ingrédients au burn-out, et n'est pas viable sur le long terme.

Conseil : il est donc essentiel de prendre du temps pour soi. Pendant la journée de travail, pourquoi ne pas se ménager des temps de pause pour aller se promener, courir, ou même méditer ?
Ensuite, si cela vous est possible, adaptez votre façon de travailler de façon à vous ménager et à prendre du plaisir dans votre travail. Votre créativité ne pourra qu'en être ravivée.

5 - Se bouger

Hors des temps de travail, n'hésitez pas à vous offrir des temps pour faire du sport ou pour vous adonner à vos activités préférées. Il n'est pas rare de voir des personnes qui abandonnent certaines passions parallèles (sport, instrument, activités créatives, etc.) du fait d'heures sup à répétition. Ces hobbies qui doivent être pratiqués dans une ambiance détendue, sont pourtant parfois essentiels pour renouer le contact avec soi-même, se renforcer, et mieux gérer le stress.

6 - Se respecter

S'il est essentiel de respecter ses collègues, il l'est tout autant de se respecter soi, tel que l'on est, et d'accepter ses limites et ses besoins. Se respecter soi-même est également un gage pour se faire respecter des autres.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUM Psychologie, Stress & Angoisses ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :
> Soigner sa dépression sans médicaments
> Le rôle du médecin du travail


publicité