publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du colon : les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. mars 2017)

Les causes exactes qui sont à l'origine du cancer du côlon n'ont pas été identifiées avec précision. Il existe cependant des facteurs de risque importants qui augmentent les possibilités de développer cette tumeur.

Le cancer du côlon est fréquent dans les pays industrialisés. Il est relativement rare en Asie, Afrique et Amérique du Sud. Il est vraisemblable que l'alimentation dans les pays riches soit en cause : trop de viandes, trop de matières grasses animales, trop de sucres, pas assez de légumes verts et de légumes riches en fibres. Le surpoids, l'obésité, et la sédentarité joueraient par ailleurs un rôle dans la survenue de la maladie.

Les personnes les plus à risque de développer un cancer du côlon sont :

  • Les personnes de plus de cinquante ans : on estime que 94% des cancers colorectaux, surviennent après 50 ans. D'où l'intérêt des campagnes nationales de dépistage. L'âge moyen du diagnostic de cancer du côlon est de 70 ans. Néanmoins, le nombre de cancer du côlon diagnostiqué avant 50 ans serait de plus en plus fréquent.
  • Les personnes ayant déjà souffert d'un adénome (tumeur bénigne), c'est à dire d'un polype, dans le gros intestin de plus d'un centimètre, ou d'un premier cancer colorectal.
  • Les personnes dont un parent proche dit « de premier degré » (père, mère, frère, soeur, ou enfant) a déjà été atteint par un cancer de l'intestin, avant 65 ans, et toutes les personnes dont deux parents en ont été atteints.
  • Les personnes atteintes d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique), évoluant depuis plus de 20 ans.
  • Les personnes dont la famille souffre d'une polypose adénomateuse familiale (PAF), une maladie qui se caractérise par de très nombreux polypes dans le tube digestif. 
  • Les personnes dont la famille est atteinte du syndrome de Lynch ou HNPCC, une maladie héréditaire rare.
  • Différentes études ont aussi montré qu'un déficit en vitamine D et une alimentation pauvre en fibres, augmente le risque de survenue d'un cancer du côlon.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Cancers ou Un psy vous répond !

A lire aussi 

La maladie de Crohn : c'est quoi au juste ? 
La rectocolite hémorragique : l'handicap au quotidien 
Des bactéries contre les maladies inflammatoires intestinales (video)



publicité