publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du colon : en cas de métastases

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. avril 2016)

Les éventuelles métastases (présence de cellules cancéreuses à distance de la tumeur initiale) peuvent se trouver en différents lieux en fonction du stade dévolution du cancer : ganglions, péritoine, foie, poumons... Les traitements varient selon du stade d'évolution.

Tant que les ganglions ne sont pas atteints, l'opération chirurgicale suffit. Une chimiothérapie complémentaire est prescrite quand il existe des métastases ou une atteinte ganglionnaire.
> Au stade 1, les lésions cancéreuses doivent être retirées soit par coloscopie, soit par chirurgie selon la profondeur de l'atteinte.

> Au stade 2, la colectomie partielle doit être envisagée par laparotomie (ouverture de l'abdomen) ou par coelioscopie, en fonction de la pratique du chirurgien. Une chimiothérapie peut être prescrite si la tumeur est agressive.

> Au stade 3, une chimiothérapie adjuvante est nécessaire. Le cancer et les ganglions ont été retirés grâce à l'opération chirurgicale, donc, a priori, il n'y a plus de cancer, mais la chimiothérapie diminue, à ce stade, les risques de récidive et améliore ainsi les chances de guérir.

Dans ce cas, une chimiothérapie est proposée pour une durée de six mois, la plupart du temps, en hôpital de jour. Cela signifie qu'il faut se rendre à l'hôpital pour recevoir son traitement pendant seulement quelques heures et que l'on peut rentrer chez soi le soir.

La chimiothérapie de référence, le FOLFOX, associe 3 médicaments (5 Fluoro-Uracil (5 FU), acide folinique et oxaliplatine), perfusée en intra-veineuse par cure de 2 jours, tous les 14 jours, pendant six mois (12 cures).

Une autre chimiothérapie de référence est la protocole FOLFIRI : 5FU, irinotécan, acide folinique. 

En fait, en cas de métastases, les protocoles thérapeutiques différent en fonction de nombreux paramètres, comme l'état de santé du patient, son âge, l'étendue du cancer... mais aussi en fonction de certains biomarqueurs surtout quand à la chimiothérapie s'ajoutent des médicaments ciblés (lire page suivante).

Pour ce qui concerne le cancer du côlon, aucune radiothérapie n'est nécessaire avant une intervention chirurgicale (c'est souvent le cas, en revanche, pour les cancers du rectum).


publicité