publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du colon : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. mars 2017)

Certains symptômes doivent alerter, mais il est possible que le cancer colorectal reste silencieux de nombreuses années. Grâce au dépistage systématique, les cancers sont diagnostiqués à des stades plus précoces et le taux de guérison en est plus élevé.

Voici certains symptômes qui doivent vous mettre en alerte :

  • Si vous constatez la présence de sang dans les selles. C'est ce que l'on appelle une rectorragie. Des hémorroïdes peuvent en être la cause, mais il vaut mieux vérifier. La présence de sang peut être importante et se retrouver dans la cuvette des wc.
  • Si vous souffrez depuis peu de douleurs abdominales ou de récents du transit : une diarrhée ou une constipation inhabituelles, ou encore l'alternance d'une diarrhée et d'une constipation.
  • Si vous êtes amaigri, de manière inexpliquée.

Si l'un de ces signes apparaît ou plusieurs d'entre eux, vous devez aller consulter votre médecin. Il vous enverra peut-être consulter un gastro-entérologue qui décidera si une coloscopie doit être réalisée.

Le cancer du côlon peut se révéler d'emblée par une complication : le syndrome occlusif. Ce dernier se manifeste par une constipation totale, un arrêt des matières et des gaz et des vomissements, des douleurs abdominales, des ballonnements, une perforation de l'intestin ou une infection de la tumeur avec la formation d'un abcès.

Un cancer du côlon peut aussi être découvert à un stade avancé de la maladie devant l'apparition de symptômes sans rapport avec le gros intestin, révélant une métastase, c'est-à-dire l'envahissement d'un autre organe par cellules cancéreuses coliques. Les métastases du cancer du côlon peuvent concerner le foie, le poumon, le cerveau et se révéler par les symptômes correspondants : une jaunisse, une toux, une paralysie...

Le cancer du côlon peut aussi être découvert de façon fortuite à l'occasion d'un examen coloscopique systématique à la recherche de polypes chez une personne ayant des antécédents familiaux de cancer du côlon ou chez une personne en bonne santé dont le test de dépistage s'est révélé positif.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Cancers ou Un psy vous répond !

A lire aussi : 

En quoi consiste la coloscopie ?
Du sang dans les selles : que faire ?
Les hémorroides : cette maladie bénigne


publicité