publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de l'endomètre - cancer de l'utérus : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. mai 2015)

Sept à huit fois sur dix, le cancer de l'endomètre est diagnostiqué à un stade précoce. Plus le cancer est dépisté précocement, plus il a de chances d'être guéri. D'ailleurs, aux stades précoces, 95 fois sur 100 on guérit du cancer de l'endomètre.

Le choix du traitement va dépendre, bien sûr, du stade d'évolution du cancer et également du type de cancer (s'il s'agit d'un cancer hormonodépendant ou non).

> L'opération chirurgicale.
Il s'agit de l' hystérectomie, c'est-à-dire de l' ablation de l'utérus et du col de l'utérus (le vagin est préservé). Les ovaires et les trompes de Fallope sont également retirés. Lorsque la chirurgie est pratiquée suffisamment tôt, elle peut suffire seule. Lors de ce traitement chirurgical, on peut retirer aussi les autres organes éventuellement touchés, ou aussi les ganglions dans lesquels il y a des cellules cancéreuses (lire plus loin).

> La radiothérapie.
Dans le cas d'un cancer plus évolué ou qui présente un risque de récidive, le médecin peut proposer une radiothérapie pour compléter le traitement par chirurgie. Cela peut être pratiqué de deux manières, par voie externe ou par voie vaginale : curiethérapie.

- Par voie externe, les rayons X irradient la région pelvienne. Le traitement ne dure que quelques secondes chaque jour, en moyenne quatre jours par semaine sur une période de cinq semaines.

- Par curiethérapie : on introduit des petits tubes dans le vagin qui contiennent des substances radioactives ayant pour mission de détruire les cellules cancéreuses. Le traitement dure au plus quelques jours en hospitalisation. Il permet d'éviter l'irradiation des organes pelviens (vessie, rectum).

> La chimiothérapie.
Une chimiothérapie adjuvante (en complément à la chirurgie) peut être proposée pour limiter les risques de récidive.

> L'hormonothérapie est parfois indiquée pour certains cancers de l'utérus. Ce traitement consiste à stopper l'action hormonale qui stimule certaines formes de cancers (dites hormonosensibles). Une hormonothérapie peut être indiquée en cas de métastases.


publicité