publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de la vessie : Après l’opération

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2014)

Si la vessie a dû être retirée par une opération, il va falloir trouver le système le plus adapté à votre mode de vie, afin que vous soyez le moins invalidé possible. Et alors comment uriner après une opération pour cancer de la vessie ?

Deux méthodes existent pour permettre aux urines d'être évacuées :

> La dérivation cutanée des urines (les urines s'écoulent par une poche de stomie).
On redoute évidemment cette solution. Même si des progrès considérables ont été faits ces dernières années pour les rendre très discrètes.

> La reconstruction d'un réservoir d'urines (pseudo-vessie) à partir d'un segment d'intestin grêle. Il s'agit d'une chirurgie réparatrice qui peut rendre la vie plus agréable. Il faudra passer bien sûr par toutes les étapes de la rééducation, pour apprendre un nouveau contrôle des muscles et des nerfs.
Dans tous les cas, des examens réguliers seront nécessaires pour vérifier le bon fonctionnement des reins.

Eviter la récidive

Pour éviter une récidive d'un cancer de la vessie, certains médecins préconisent l'immunothérapie.

En fait, on utilise le BCG que vous connaissez bien puisqu'il est utilisé dans le vaccin contre la tuberculose (BCG pour Bacille Calmette Guérin). Son mode d'action dans la vessie reste assez mystérieux.

Il serait possible, cependant, que le BCG stimule l'immunité locale de la paroi vésicale qui pourrait alors rejeter les cellules tumorales.

Son efficacité est estimée à 60% dans les polypes superficiels récidivants et à 70% dans les cancers infiltrés.

Le traitement habituel est une instillation toutes les semaines pendant six semaines. Puis trois instillations chaque semaine, trois mois plus tard.


publicité