publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de l'estomac : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. octobre 2014)

Entretien avec le Pr Olivier Bouché, gastro-entérologue et professeur de cancérologie digestive, CHU de Reims.

La découverte du rôle d'une bactérie dans le développement du cancer de l'estomac a-t-elle permis de faire de véritables progrès ?
Bien sûr. En effet, pour la première fois en cancérologie, on a prouvé depuis 1994 le rôle d'une bactérie (Helicobacter pylori) dans le développement d'un cancer. C'est extrêmement important. On sait, désormais, que, dans la plupart des cas, le cancer de l'estomac est d'origine infectieuse.
Cela signifie que l'on peut à présent dépister les personnes à risque. Lorsque quelqu'un a, dans sa famille proche, un parent qui a développé un cancer de l'estomac, il doit se faire dépister par une endoscopie gastrique avec biopsies. Si la bactérie est présente, on peut la traiter facilement et éviter, dans bon nombre de cas, le développement de la maladie.

Autre progrès significatif : un nouveau traitement...
Et, en effet, il existe maintenant une option thérapeutique plus efficace, pour tous ceux dont le cancer est métastasé. Tous ceux dont la protéine HER2 est surexprimé dans le cancer. Cependant, cela ne concerne qu'environ 2 malades sur 10. Les biothérapies anti-HER2, qui ont déjà fait leurs preuves dans les cancers du sein, sont maintenant efficaces dans les cancers de l'estomac HER2. Aussi bien pour prolonger l'espérance de vie, que pour améliorer la qualité de vie des patients.

Est-ce que l'alimentation joue un rôle important dans le développement du cancer de l'estomac ?
Bien sûr. D'ailleurs, avant de connaître le rôle d'Helicobacter pylori, on pensait que seule l'alimentation était en cause dans le cancer de l'estomac. Ce n'est pas la seule cause, on le sait maintenant. Cependant, l'alimentation joue un rôle important. On sait que les aliments trop salés ou conservés dans le sel, les aliments fumés, favorisent ce type de cancers. On sait par ailleurs que les personnes qui mangent beaucoup de fruits et de légumes sont au contraire protégées. Les fruits et les légumes ont une action antioxydante.

Mais il n'y a pas que ça...
Les cancers de la jonction entre l'oesophage et l'estomac (cardia) sont plus fréquents chez les gros mangeurs avec excès pondéral. On connaît aussi le rôle négatif important du tabac. Une bonne hygiène alimentaire, un bon équilibre pondéral sont des éléments bénéfiques. Et, une bonne hygiène, tout court notamment pendant l'enfance, car c'est une maladie transmise par « les mains sales ». La bactérie impliquée dans le développement du cancer de l'estomac contamine plus souvent les populations les plus défavorisées, chez qui le niveau d'hygiène est plus faible et l'alimentation déséquilibrée.


publicité