publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de l'estomac : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. octobre 2014)

Aujourd'hui, les traitements du cancer de l'estomac obéissent à des protocoles bien définis. Il faut commencer à traiter énergiquement un ulcère de l'estomac et éradiquer l'Helicobacter Pylori : la plupart des patients guérissent d'un ulcère gastrique à condition qu'ils observent strictement la prescription du médecin.

Une fois la bactérie mise en évidence, le traitement est simple : huit jours d'antibiothérapie. Dans la plupart des cas, on associe trois médicaments : deux antibiotiques et un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) pour neutraliser l'acidité gastrique.

Plusieurs combinaisons sont possibles :
> amoxicilline + clarithromycine + IPP
> amoxicilline + métronidazole + IPP
> métronidazole + tétracycline + IPP
> métronidazole + clarithromycine + IPP

Cette prescription est renouvelée une fois si les symptômes n'ont pas disparu. En revanche, il l'est moins pour vérifier que le traitement a été efficace. Tout simplement parce que les anticorps subsistent encore plusieurs mois après le traitement et après l'éradication de la bactérie. Au moindre doute, il faut refaire une endoscopie gastrique avec des biopsies.

Le traitement du cancer de l'estomac est la chirurgie : une gastrectomie totale ou partielle est faite :
> gastrectomie partielle : on ne retire qu'une partie de l'estomac.
> gastrectomie totale : tout l'estomac est enlevé. C'est le cas des cancers situés dans la partie haute de l'estomac et du cardia.

Le chirurgien enlève toute ou partie de l'estomac selon l'endroit où se situe la tumeur et sa taille. Certains "petits" cancers limités à la muqueuse de l'estomac peuvent bénéficier d'une résection minimale de l'organe. Un curage ganglionnaire peut être associé à la gastrectomie. Parfois les malades ne peuvent pas être opérés parce que le cancer est trop avancé.

Une chimiothérapie est souvent proposée avant et après la chirurgie. Une radiothérapie est parfois nécessaire après l'intervention chirurgicale.

Un nouveau traitement ajouté aux médicaments de la chimiothérapie, a montré de bons résultats chez certains patients.


publicité