publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de l’ovaire : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juin 2016)

En cas de cancer de l'ovaire, en fonction de son type, de ses stades de développement... différents traitements peuvent être proposés. L'opération chirurgicale est le traitement plus important quel que soit le stade de développement du cancer. Cettte intervention permet de faire un bilan précis de l'extension locale et régionale du cancer. Le chirurgien inspecte tout l'abdomen, la face abdominale du diaphragme, la surface du foie, le colon, le rectum, l'intestin grêle, les ovaires et l'utérus, la vessie à la recherche de métastases. Ce bilan d'extension permet d'évaluer le stade d'évolution du cancer et conditionne le traitement de la maladie.

La chirurgie permet aussi bien sûr d'enlever la tumeur, et les éventuelles métastases (quand le cancer se trouve à un stade évolué), lorsque leur ablation est possible. Les ovaires, l'utérus et ses annexes doivent le plus souvent être enlevés, de même que certaines parties du tube digestif en particulier le colon ou l'intestin grêle si des métastases les ont envahis.

Il est possible dans certaines conditions de garder un ovaire sain et l'utérus si la femme est jeune et qu'elle désire des enfants.

Après l'intervention chirurgicale, un traitement par chimiothérapie est entrepris. Ces cures sont généralement assez fatigantes, mais elles sont nécessaires pour nettoyer les petites tumeurs et les cellules qui n'ont pas pu être enlevées par la chirurgie. Pour certains stades avancés du cancer de l'ovaire, le traitement peut commencer par des séances de chimiothérapie. On parle de chimiothérapie néo-adjuvante. A noter aussi que les médicaments de chimiothérapie sont parfois délivrés directement dans le péritoine.

Généralement 6 cycles de chimiothérapie sont prévus, à raison d'un cycle toutes les 3 semaines. Les médicaments sont administrés par voie veineuse. Il s'agit le plus souvent d'un association de carboplatine et de paclitaxel. Le traitement peut se dérouler en hospitalisation à domicile (HAD) si l'infrastructure et l'état de santé de la patiente le permettent.

Pour certains stades avancés du cancer de l'ovaire, en plus de la chimiothérapie, un médicament anti-angiogénique peut être donné. Il permet de bloquer les petits vaisseaux qui alimentent normalement le cancer. Sans ces vaisseaux, les tissus cancéreux meurent.

La surveillance médicale de la patiente traitée se fait par des examens médicaux effectués très régulièrement pendant et après les traitements. Un dosage sanguin d'un marqueur, le CA125, est effectué régulièrement.

En cas de récidive, une deuxième série de cures de chimiothérapie peut être effectuée, parfois avec une nouvelle intervention chirurgicale et/ou un traitement par médicament anti-angiogénique s'il n'avait été prescrit préalablement. La surveillance reste bien sûr nécessaire après le traitement.

Comme nous l'avons vu un peu plus haut, en cas de gène muté BRCA, certains cancers épithéliaux séreux ovariens peuvent être traités par un inhibiteur de PARP, en cas de récidive.

 

Ablation des ovaires: vidéo

Ablation des ovaires, ovariectomie


publicité