publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du poumon (cancer bronchique) : Le diagnostic et le dépistage

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juin 2015)

Le diagnostic du cancer du poumon est souvent tardif.
Le diagnostic se fait grâce à la détection de la tumeur par un scanner. Une analyse histologique sur un prélèvement de la tumeur permet ensuite de déterminer le type de cancer et donc de mettre en place le traitement adapté.

Le prélèvement se fait le plus souvent grâce à une fibroscopie bronchique. Il s'agit d'insérer au fond de la gorge un petit tube muni d'une mini-caméra afin de visualiser la tumeur et d'en récupérer une portion avec une pince. L'analyse biopsique est ensuite réalisée par un laboratoire spécialisé.
Un scanner effectué systématiquement à partir d'un certain âge, chez les fumeurs, pourrait permettre de dépister les cancers du poumon plus tôt.

A noter qu'à ce jour, il n'existe pas de dépistage organisé pour ce cancer tel qu'il y en a pour le cancer du sein.

L'essai randomisé NLST (National Lung Screening Trial) a pourtant démontré qu'un dépistage systématique par scanner pour une population ciblée (fumeurs et anciens fumeurs, âgés de 55 à 74 ans et ayant une consommation de 30 paquets / année) permettait de réduire de façon significative (20%) le taux de mortalité globale (nombre de décès par cancer du poumon sur une période donnée) et le taux de mortalité spécifique (nombre de décès sur une période donnée en ne prenant en compte que les personnes atteintes d'un cancer du poumon). Au cours de cette étude réalisée par le National Cancer Institute, plus de 50 000 personnes ont été suivies entre 2002 et 2011.

La pratique du scanner de dépistage pourrait donc être étendue en France, pour peu que son financement soit pris en charge pas l' Assurance maladie.

Il est important de préciser que le dépistage doit, de toute façon, être accompagné de conseils préventifs, notamment sur le sevrage tabagique.


publicité