publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du poumon (cancer bronchique) : Les nouveaux médicaments ciblés

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juin 2015)

Les médicaments ciblés sont une nouvelle manière de soigner le cancer du poumon qui a émergé en 2004. Basées sur les techniques de biologie moléculaire, elles permettent, comme la chimiothérapie, de soigner des cancers non opérables.

Les thérapeutiques ciblées sont également mentionnées sous les termes de médecine personnalisée ou médecine moléculaire. Cette médecine est basée sur le fait que chaque cancer est caractérisé, au niveau moléculaire, par des mutations spécifiques sur certains gènes.

Depuis une dizaine d'années, des mutations génétiques responsables du cancer du poumon ont été identifiées par les chercheurs. On parle de mutations addictives ou fondatrices (driver ou founder en anglais), car le développement et l'évolution du cancer dépendent de cette seule mutation. Ce sont des mutations acquises (et non transmises de façon héréditaire) à la suite d'une exposition à une substance cancérigène.

En agissant sur la mutation génétique retrouvée chez le patient, le but est de stopper le cancer. Effectivement, comme la survie des cellules cancéreuses est dépendante de cette mutation, son « inactivation » par des médicaments qui la ciblent spécifiquement va conduire à la mort de ces cellules et donc à la régression du cancer.

En France, des médicaments ciblés contre une mutation génétique ont concerné la mutation EGFR, comme le bévacizumab, le gefitinib, l'erlotinib, rociletinib. Cette mutation est retrouvée chez 12% des patients.

Plus récemment, il a été prouvé que la mutation du gène K-RAS est directement liée à l'exposition au tabac. Cette mutation touche 25 à 30 % des fumeurs. Des essais cliniques concernant la mise au point d'un médicament ciblé sont en cours.

Des médicaments sont aussi en essai clinique sur des cibles des gènes BRAF et MEK mutés. Le dabrafenib associé au trametinib agit contre le developpement de ces cancers du poumon non à petites cellules, à un stade évolué.

A noter que ce type de traitement ciblé a également été développé pour les cancers du sein, les cancers colorectaux, les leucémies et les lymphomes.


publicité