publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer de la prostate : les examens

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. décembre 2015)

La biopsie de la prostate est un examen indiqué en cas d'anomalies du PSA et/ou du toucher rectal. Cette biopsie consiste à effectuer 12 mini-prélèvements à différents endroits de la prostate. Avant d'effectuer l'examen, le médecin prescrit souvent des antibiotiques pour protéger contre une éventuelle infection qui pourrait se déclarer après avoir effectué les biopsies.

L'urologue effectue cette intervention en introduisant dans l'anus une petite sonde échographique pour visualiser les zones à prélever. Les biopsies se pratiquent par voie transrectale. Généralement une douzaine de prélèvements sont effectués après une anesthésie locale. Ce n'est pas un examen douloureux.

Dans l'immense majorité des cas, il est inutile d'être hospitalisé. Parfois néanmoins, il peut être nécessaire d'utiliser une anesthésie générale ou une rachianesthésie. Un des risques est la survenue d'une infection que l'on prévient en prenant des antibiotiques.

Les prélèvements seront ensuite analysés dans un laboratoire d'anatomo-pathologie. Par cet examen, il est alors possible d'analyser les cellules tumorales, leur agressivité plus ou moins importante et de connaître la taille de la tumeur. Tout cela permet d'établir le score de Gleason qui va de 6 à 10. Généralement, une autre série de prélèvements est réalisée 2 à 3 mois plus tard au niveau de la prostate.
Après une biopsie de la prostate ayant révélé l'existence d'un cancer, d'autres examens complémentaires permettent d'analyser l'éventuelle extension de ce cancer, savoir si des ganglions ou d'autres tissus ou organes sont atteints.

Ainsi peuvent être pratiqués un scanner ou une scintigraphie osseuse, un petScan... Mais aujourd'hui, l'examen IRM apparaît comme très important pour bien évaluer le volume de la tumeur, il renseigne aussi souvent sur le caractère agressif ou non de la tumeur (en évaluant le risque de dissémination métastatique - cellularité).
Ces examens sont indispensables pour choisir la meilleure prise en charge.

A noter que l'IRM est aussi l'examen de choix réalisé pour surveiller un patient qui s'est fait traité.

Voir aussi cette vidéo sur le cancer de la prostate :

Cancer de la prostate: vidéo


publicité