publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du rein : les examens

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. mai 2015)

Il peut y avoir plusieurs examens pour explorer un cancer du rein. Il s'agit surtout d'examens d'imagerie médicale.

Il arrive assez souvent que ce cancer soit découvert de façon assez fortuite en pratiquant une radiographie ou une échographie pour un tout autre problème (recherche d'arthrose sur la colonne vertébrale, ou problème digestif...), et ces examens révèlent une anomalie sur un rein.

Mais une fois le cancer du rein diagnostiqué, l'examen de référence est l'uroscanner. Grâce à lui, on peut décrire la tumeur, son aspect, explorer les ganglions ou les organes voisins. L'examen nécessite l'injection d'un produit de contraste à base d'iode. Cet examen est irradiant. Depuis déjà quelques années, l'uroscanner remplace l'urographie intraveineuse. Grâce à l'uroscanner, les médecins peuvent reconstituer dans l'espace tout le système urinaire et avoir une vue précise des organes et de leur vascularisation.
Pour l'exploration des tumeurs kystiques, l'uro-IRM peut être également intéressante.

Des examens complémentaires peuvent être entreprise : surtout une prise de sang pour rechercher une insuffisance rénale par le dosage de la créatinine sanguine (créatininémie).

La scintigraphie osseuse ou le scanner cérébral ne sont demandés que s'il existe un point d'appel clinique (des troubles neurologiques, des douleurs osseuses...).

Quand le diagnostic de cancer du rein est fait, il faut faire un bilan de l'extension de la tumeur :
Bilan de l'extension locale au niveau du tissu rénal et des organes avoisinants : glande surrénale, veine rénale, veine cave inférieure, rechercher une extension au niveau des ganglions qui drainent les territoires atteints par le cancer. Il faut aussi rechercher des métastases à distance en particulier au niveau des poumons et des os.

Un autre examen est très utile, en particulier pour dépister un cancer du rein : c'est l'échographie. Découvrez cette courte vidéo dans laquelle le professeur Stéphane Richard, coordinateur du centre Predir, à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, envisage la place de l'échographie dans le dépistage et aborde le sujet des formes héréditaires du cancer du rein dans cette interview donnée à l'occasion de la Mobilisation nationale contre le cancer du rein (2016).

Cancer du rein : interview d'expert


publicité