publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer du rein : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. mai 2015)

Le cancer du rein évolue parfois silencieusement. Les premiers symptômes d'un cancer du rein peuvent n'apparaître que très tardivement... quand ils apparaissent. Et le plus souvent (quasiment une fois sur deux), le cancer du rein est découvert de façon fortuite, au détour d'un examen (une échographie ou un scanner abdominal, demandé pour un problème sans rapport avec la maladie, par exemple).

Lorsque certains symptômes se font sentir, il s'agit dans la plupart des cas de signes locaux : du sang dans les urines, par exemple. Du sang que l'on peut voir : la tumeur se manifeste par une hématurie macroscopique (des urines rouges voire sanglantes), des douleurs lombaires ou abdominales, une masse lombaire. Ailleurs, c'est une altération de l'état général du patient, un amaigrissement, une asthénie, une anorexie qui fait pratiquer une série d'examens complémentaires, autrement une anémie, une polyglobulie aussi (trop de globules rouges sur une prise de sang) peuvent être un signe d'alerte.

En cas de symptômes comme des maux tête à répétition, des douleurs lombaires, une hypertension artérielle, une varicocèle (une dilatation variqueuse au niveau d'un testicule), une fièvre inexpliquée ou une altération de votre état général, le médecin doit toujours envisager la recherche d'un cancer du rein.

Parfois, ce sont les métastases du cancer du rein qui font parler d'elles, et c'est au détour de la découverte de ces métastases que l'on peut diagnostiquer le cancer primitif du rein. Quelquefois c'est une métastase qui est découverte avant le cancer rénal primitif dans un poumon sur une radiographie pulmonaire ou au niveau osseux.


publicité