publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cardiomyopathie : les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. novembre 2014)

Il existe plusieurs types de cardiomyopathies dont les causes diffèrent :
> La cardiomyopathie ischémique : lorsqu'une des artères coronaires (ou plusieurs artères coronaires) qui apportent le sang oxygéné au coeur, est ou sont bouchée(s), le muscle n'étant plus irrigué comme il le faut, souffre et s'affaiblit. C'est l'une des formes les plus fréquentes des cardiomyopathies.

> La cardiomyopathie dilatée : relativement fréquent, ce dysfonctionnement est lié à une fragilisation des fibres du muscle cardiaque. Ce peut être suite à une maladie auto-immune ou une infection virale touchant spécifiquement le muscle cardiaque. Parfois une consommation de drogues dures ou d' alcool peut être en cause dans la cardiomyopathie dilatée.

> La cardiomyopathie hypertrophique : comme son nom l'indique, il s'agit d'un épaississement des parois du muscle cardiaque, rendant le pompage du sang difficile. Cette cardiomyopathie hypertrophique peut être liée à de l' hypertension artérielle ou un problème de valve. Mais elle est d'origine génétique dans la quasi-totalité des cas. Et on retrouve une atteinte familiale dans plus de 50% des cas. Les personnes atteintes de cette maladie sont souvent fatiguées et l'activité physique leur demande un effort considérable aboutissant à un essoufflement.

La cardiomyopathie hypertrophique de cause génétique peut se révéler par des pertes de connaissance, un essoufflement, des problèmes de rythme du coeur... ou une mort subite.

> La cardiomyopathie restrictive : c'est une des formes très rares de la maladie. Le muscle cardiaque est rigidifié et ne joue par son rôle, ainsi le sang qui doit pénétrer dans les cavités du coeur est insuffisamment pompé.

> La dysplasie ventriculaire droite arythmogène : la DVDA (aussi nommée DAVD) est une cardiomyopathie qui concerne principalement les personnes jeunes, et elle est extrêmement rare. C'est une anomalie génétique conduisant à l'envahissement de tissu de type graisseux dans le ventricule droit du coeur entraînant des problèmes de rythme cardiaque et dans les cas les plus graves, une mort subite. Les signes avant-coureurs sont bénins : coeur battant à un rythme irrégulier, des palpitations.


publicité