publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cardiomyopathie : quand le muscle du coeur fatigue

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. décembre 2016)

© Shutterstock

La cardiomyopathie est une maladie qui atteint le muscle cardiaque. Le mot "cardia" vient du Grec et signifie coeur. Le mot "myo" signifie muscle, et "pathos" signifie la souffrance.

La cardiomyopathie est une affection qui réduit les capacités musculaires du coeur à pomper le sang jusqu'aux organes. Elle peut être dépistée à la naissance ou dans l'enfance, dans le cas des formes familiales, ou se manifester par des symptômes. Ces derniers ne sont pas spécifiques : palpitations, douleur thoracique, essoufflement, fatigue à l'exercice physique, etc.

Il existe différents types de cardiomyopathie, qui diffèrent par leur cause et la forme de l'atteinte : la cardiomyopathie hypertrophique, la cardiomyopathie dilatée, la cardiomyopathie restrictive et la dysplasie ventriculaire droite arythmogène (DVDA). Les causes d'apparition peuvent être génétiques et/ou environnementales.

Si la cardiomyopathie est liée à un trouble génétique et transmise par voie héréditaire, elle peut débuter à partir de n'importe quel âge.

Le traitement associe des mesures hygiéno-diététiques, un traitement médicamenteux et, dans certains cas, une opération chirurgicale (une greffe de coeur peut être indiquée).

A voir : notre vidéo sur le fonctionnement du coeur

L’organisme a besoin d’oxygène pour vivre. Un réseau d’artères et de veines transporte le sang riche en oxygène dans l’organisme et renvoie le sang pauvre en oxygène vers les poumons. Le cœur est au centre de ce processus continu. Explications en images

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Cardiologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

10 faits scientifiques à connaître sur...le coeur
Les troubles du rythme cardiaque
Maladies cardio-vasculaires : ce qu'il faut savoir

Auteur : Ladane Azernour Bonnefoy.
Consultant expert : Docteur Adeline Dernis, cardiologue à l'unité 60, hôpital cardiologique Louis Pradel, HCL (Lyon). 


publicité