publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Carie dentaire : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. février 2015)

A un stade très précoce, la carie engendre peu de symptômes, simplement par une petite zone blanchâtre. A ce stade, la carie serait d'ailleurs réversible.

A un stade plus évolué, ce que les dentistes appellent une carie profonde, une douleur peut survenir. Les symptômes sont une douleur au froid, au chaud. Les caries se révèlent généralement par les mêmes symptômes : une douleur dentaire. L'érosion de la dent engendre un trou, un orifice dans celle-ci. Dès que la dentine est atteinte, la douleur peut apparaître. Quand la carie touche le centre de la dent (la pulpe), les symptômes douloureux s'intensifient généralement, avec une douleur intense et pulsatile.

Bien sûr, il ne faut pas attendre d'avoir une rage de dent pour aller chez le dentiste.

A un stade évolué, la carie risque d'engendrer un abcès. Les symptômes sont caractérisés par des douleurs pulsatiles, importantes, une fatigue, parfois un gonflement de la joue.

Plus vous attendrez, plus la carie sera profonde, plus votre dent sera abîmée et plus le traitement sera compliqué et long, avec un risque plus élevé d'avoir une couronne.

Pour contrer ces symptômes douloureux, le mieux est de prendre des médicaments antalgiques en attendant de consulter un chirurgien dentiste qui, en raison de la douleur, peut vous prendre assez tôt.

Il arrive aussi qu'une carie se forme assez rapidement sans qu'il y ait de véritable symptôme : pas d'érosion de la dent, et pas de douleur (ou à un stade très avancé de la carie).

Avant de traiter une carie le chirurgien dentiste réalise généralement une radiographie de la dent et de sa racine.


publicité